avril 2010
Made In N°18

Made In N°18

L’avenir est en formation

Grand débat sur l’avenir de l’école calédonienne, États généraux de la formation professionnelle continue… À l’heure de sa construction, le pays s’interroge sur son système d’éducation, « question centrale des sociétés modernes », assure Claude Thélot, ancien directeur de l’Évaluation et la Prospective au ministère de l’Éducation nationale et président de la commission du débat sur l’école. Discussions, tables rondes, rencontres, propositions…, chacun réfléchit à offrir un avenir aux jeunes Calédoniens.

« L’effort doit être partagé et porté par la volonté d’offrir à tous, et en particulier à notre jeunesse, des perspectives d’avenir, dans un mieux-être, dans un mieux vivre », disait Pierre Ngaiohni, vice-président du gouvernement, en préambule des États généraux.

Fin 2009, sur le marché de l’emploi, 11 729 offres d’emploi étaient non satisfaites, soit 70 % de plus que les 6 981 demandes d’emploi. Un paradoxe qui résume à lui seul les enjeux de la Nouvelle-Calédonie. Pourtant, le territoire possède de solides ressources et des compétences locales, mais la main-d’œuvre qualifiée se fait plus rare, et ce d’autant que le niveau de qualification requis devient élevé. Les entreprises sont donc confrontées à des difficultés de recrutement. Difficultés renforcées par l’obligation de donner priorité à l’emploi local. Examiné en décembre dernier au Congrès de la Nouvelle-Calédonie, ce projet de loi de pays sera-t-il la clé d’entrée en formation des jeunes Calédoniens ? On peut l’espérer.

La formation professionnelle continue est présentée comme l’école de la deuxième chance. Celle qui donne aux jeunes en difficulté la possibilité d’intégrer le monde du travail, celle qui offre aux salariés l’opportunité de grimper dans l’ascenseur social, celle qui ouvre la voie au développement économique des entreprises.

Dans ce contexte, l’apprentissage - formation en alternance - apparaît comme une piste intéressante, voire un point fort de notre dispositif actuel. Il répond aux attentes et aux contraintes des entreprises et permet une bonne insertion professionnelle des apprentis. Mais cela suppose un maître d’apprentissage attentif et formateur. Notre tissu économique compte une grande partie de TPE et PME. Des entreprises où il est bien difficile de concilier formation, absence d’un salarié et productivité. L’apprentissage est alors souvent une alternative séduisante…, pour peu que les apprentis s’impliquent dans le système.

Parce que la formation, c’est l’affaire de tous. Parce que la formation, c’est l’avenir du pays.


Charlotte Antoine

SOMMAIRE
 À la une
 Nouveaux adhérents
 Hommes & Savoir-faire
 Économie - Social
 Du nord aux îles
 Ça tourne
 Développement durable
 Partenaires
 Visites VIP
Lu 8833 fois

 Pour suivre l'actualité, abonnez-vous à notre lettre d'information.

MADE IN

Journal économique de Nouvelle-Calédonie

Bureaux

Immeuble Oceanic
1er étage
3, rue Henri Simonin
Ducos

Courrier

MADE IN
BP 27035
Nouméa Cedex
Nouvelle-Calédonie

Contacts

Tél. : (687) 281 291
 Rédaction
 Publicité

FINC Le magazine Made In est une publication de la Fédération des Industries de Nouvelle-Caledonie -  Voir le site
 Copyright @ FINC - 2007-2017 | Conception et réalisation :  PAO Production