Depuis 2003, le magazine de l'information économique calédonienne
Depuis 2003, le magazine de l'information économique calédonienne
Publié le
20 Jui. 2018

Robert Frouin : l’homme de brousse s’en est allé

Robert Frouin posant pour le magazine Mines il y a 9 ans.
Robert Frouin posant pour le magazine Mines il y a 9 ans.
©A.-C. L. / Rectiligne
Dans la rubrique
À la une
Nombre de vues
86
Entreprise(s) citée(s)

A 85 ans, Robert Frouin s’est éteint en ce mois de juin 2018. Quelques mois seulement avant une date cruciale pour l’avenir institutionnel de la Nouvelle-Calédonie. Mais surtout après des décennies d’engagement politique et économique. Un engagement sans faille au service de son pays, de sa commune de Koumac et de la brousse calédonienne.

La brousse, il l’aura vécue avec toute son âme. Avec la constante volonté de lui donner la place qu’elle mérite dans le paysage calédonien, tant en matière de représentation institutionnelle que de richesse pour l’ensemble du territoire. Robert Frouin est avant tout connu et reconnu pour son parcours politique, son engagement au service du Grand Nord et son positionnement pour la Calédonie dans la France. Le petit dernier d’une famille de onze enfants a vu le jour le 8 mai 1933 et a fait ses premiers pas au sein des partis et institutions en 1985 en intégrant la région Nord puis la province Nord quatre ans plus tard. L’Assemblée territoriale et le Congrès font eux aussi rapidement parti de son curriculum vitae politique.

Une vie encartée

Mais il n’est pas homme à suivre les chemins les plus aisés. S’il se manifeste d’abord en tant que membre du RPCR, il s’éloigne ensuite du leader Jacques Lafleur et milite ardemment pour le rééquilibrage économique. Les partis se succèdent (Développer ensemble pour construire l’avenir – DECA à la fin des années 2000, Alliance à l’aube du nouveau siècle, puis l’Avenir ensemble à partir de 2004 avant de rejoindre Calédonie ensemble en 2010) mais la détermination demeure. De même qu’il a œuvré au développement de Koumac dont il est resté le maire de 1989 à 2008.

Le bois, la mine, le bétail 

Des convictions fortes animaient Robert Frouin. De même qu’une véritable passion pour chacun des métiers qu’il a exercé plus d’un demi-siècle durant. Il a 20 ans lorsqu’il débute dans la menuiserie et travaille à Tiébaghi pour étayer les tunnels des mines de son beau-frère, Georges Montagnat. A la fin des années 1950 et pour quatre décennies, le Broussard convaincu se lance dans le secteur minier, roulage, extraction et même exportation vers le Japon. L’aventure s’achève en 2000 avec un sentiment qu’il partageait en 2009 avec le magazine Mines : « Si j’avais 20 ans, je m’impliquerais de la même façon dans tous les domaines auxquels j’ai touchés, mais armé d’une toute autre expérience ». Un investissement de cœur et d’esprit sur tous les plans, salué en décembre 2017 par le Premier ministre Edouard Philippe. Le chef du gouvernement lui a alors remis, au nom du président de la République, la médaille de chevalier de l’Ordre national du Mérite. Robert Frouin sera inhumé demain, jeudi 21 juin 2018, au cimetière de Koumac.

Auteur

Anne-Claire LÉVÊQUE

Anne-Claire LÉVÊQUE

Journaliste polyvalente, Anne-Claire L'évêque travaille en radio et en presse écrite. Elle est établie en Nouvelle-Calédonie depuis 2007.

Dans la rubrique
À la une
Nombre de vues
86
Entreprise(s) citée(s)

 Pour suivre l'actualité, abonnez-vous à notre lettre d'information.

MADE IN

Journal économique de Nouvelle-Calédonie

Bureaux

Immeuble Oceanic
1er étage
3, rue Henri Simonin
Ducos

Courrier

MADE IN
BP 27035
Nouméa Cedex
Nouvelle-Calédonie

Contacts

Tél. : (687) 281 291
 Rédaction
 Publicité

FINC Le magazine Made In est une publication de la Fédération des Industries de Nouvelle-Caledonie -  Voir le site
 Copyright @ FINC - 2007-2018 | Conception et réalisation :  PAO Production