Depuis 2003, le magazine de l'information économique calédonienne
Depuis 2003, le magazine de l'information économique calédonienne
Publié le
30 Jui. 2018

Clinique Ile Nou Magnin : Toujours pas de protocole

Clinique Ile Nou Magnin : Toujours pas de protocole
Dans la rubrique
À la une
Nombre de vues
85
Entreprise(s) citée(s)

Le dossier de la clinique privée Ile Nou Magnin est toujours dans l’impasse. Selon les dirigeants de la société INM, futur exploitant de l’établissement, « ce constat d’échec met la clinique en situation critique qui pourrait aboutir à une procédure de sauvegarde judiciaire. » 

Après la mise au point du gouvernement, mercredi, qui accusait les promoteurs de la future clinique de Nouville, de « bloquer des négociations visant à trouver un équilibre financier satisfaisant permettant l’ouverture de l’établissement en septembre », la réponse de la direction de la société INM, le futur exploitant, ne s’est pas faite attendre. Dans un courrier adressé jeudi à Thierry Santa, Philippe Germain et Claude Evin, ses dirigeants ont fait part de leur étonnement « après la fin de non-recevoir du gouvernement et ce malgré les avancées majeures de ces derniers jours. »

Vers une cessation de paiement ?

Selon Philippe Léger, président d’INM et Robert Péguihlan, son directeur général, « le modèle économique de la clinique privée est viable pour les dix prochaines années, avec comme condition l’augmentation tarifaire de 2,01% au lieu des 0,8% proposés par le gouvernement ». Selon eux, « ce constat d’échec met la clinique dans une situation très critique qui pourrait aboutit à une procédure de sauvegarde judiciaire si l’ensemble de la gouvernance de la Nouvelle-Calédonie confirmait l’impossibilité de négociation. »

Toujours selon les dirigeants, le promoteur livrera le bâtiment demain matin (samedi).

« A cette date, nous serons de fait en cessation de paiement, vu les conséquences immédiates financières des premiers loyers et des engagements financiers envers nos fournisseurs de matériel ». Pour éviter de telles conséquences, INM sollicitait, en urgence,  « un tour de table accompagné par le Congrès ».

Le gouvernement « disponible pour poursuivre les échanges »

En réponse, le président du gouvernement, Philippe Germain, a rappelé dans un courrier adressé aux dirigeants d’INM « toute sa disponibilité pour poursuivre les échanges dans une volonté qui doit être partagée de trouver une issue à ce conflit » saluant « le sens des responsabilités qui (vous) a animé tout au long des négociations. » Dans ce courrier, il insiste sur un certain nombre de points :

  • la volonté de la Caisse des dépôts, actionnaire de la clinique et soucieuse de voir le conflit se dénouer, de s’en remettre à un administrateur judiciaire,
  • l’incapacité du modèle économique des actionnaires (société PHP) d’assurer un fonctionnement durable à la clinique,
  • la très forte inquiétude des banques vis-à-vis de l’engagement des actionnaires,
  • le non-financement de l’achat du matériel nécessaire à l’exploitation de la clinique (CAPEX), à la veille de la livraison des bâtiments à INM.

A cette heure, le dossier n’a connu aucune avancée.  

Auteur

Charlotte ANTOINE-PERRON

Charlotte ANTOINE-PERRON

Rédactrice en chef

Dans la rubrique
À la une
Nombre de vues
85
Entreprise(s) citée(s)

 Pour suivre l'actualité, abonnez-vous à notre lettre d'information.

MADE IN

Journal économique de Nouvelle-Calédonie

Bureaux

Immeuble Oceanic
1er étage
3, rue Henri Simonin
Ducos

Courrier

MADE IN
BP 27035
Nouméa Cedex
Nouvelle-Calédonie

Contacts

Tél. : (687) 281 291
 Rédaction
 Publicité

FINC Le magazine Made In est une publication de la Fédération des Industries de Nouvelle-Caledonie -  Voir le site
 Copyright @ FINC - 2007-2018 | Conception et réalisation :  PAO Production