Depuis 2003, le magazine de l'information économique calédonienne
Depuis 2003, le magazine de l'information économique calédonienne
Publié le
11 Aoû. 2012

L'éco-conception, une démarche valorisante

L'éco-conception, une démarche valorisante

Paru dans :

Dans la rubrique
Développement durable
Nombre de vues
2987

Intégrer les critères environnementaux dans la conception de produits, tel est le concept de l'éco-conception. Une première sensibilisation à cette démarche a été initiée auprès des entreprises, des collectivités et des bureaux d'étude, en juin dernier, par la CCI et l'ADEME. 

«En Métropole, l'éco-conception s'est développée il y a une quinzaine d'années sous la pression de la réglementation dans le domaine environnemental, rappelle Matthieu Ladiesse, conseiller technique développement durable de la CCI. En Nouvelle-Calédonie, les notions d'éco-conception sont relativement, voire totalement, inconnues. C'est pourquoi la CCI et l'ADEME ont fait appel au cabinet de conseil Gingko 21, pour mettre en place en juin dernier une série de sessions d'information et de sensibilisation sur cette démarche auprès des entreprises, des collectivités et des bureaux d'études. » 

L'éco-conception est un concept qui intègre l'environnement dès la phase de conception des produits, qu'il s'agisse de biens ou de services. Une démarche préventive qui se caractérise par une approche globale. Celle-ci prend en compte tout le cycle de vie du produit (de l'extraction des matières premières jusqu'à son élimination en fin de vie), et tous les critères environnementaux (consommations de matières premières, d'eau, d'énergie, rejets dans l'eau et dans l'air, production de déchets...). La méthode est scientifique, très encadrée et basée sur des outils normés au niveau international, dont la finalité est de réduire l'empreinte environnementale d'un produit, d'un service, ou d'une activité.

Innovation et rentabilité

Si, au premier abord, la démarche d'éco-conception peut sembler lourde et fastidieuse, révolutionnant les choix stratégiques et l'organisation d'une société, il n'en est rien, comme le confirme Matthieu Ladiesse : « Les entreprises peuvent s'impliquer étape par étape. Dans un premier temps, il suffit de réaliser de petites modifications, comme de changer par exemple sa politique d'achat ou de réduire ses coûts énergétiques, sa consommation en eau ou encore de mettre en place une Charte d'éco-conception. La démarche va aussi bien à des entreprises de petite taille qu'à de grands groupes. » Des changements qui vont apporter un certain nombre d'avantages, puisque s'engager dans une telle démarche se dessine comme un facteur de rentabilité économique et de compétitivité, mais révèle également une image positive et valorisante pour les entreprises. « On a pu se rendre compte qu'une réflexion d'éco-conception est souvent source d'innovation pour les entreprises qui, en travaillant sur ce concept, parviennent pour certaines d'entre elles à réaliser de nouveaux produits, ou encore à se positionner différemment d'un point de vue stratégique sur le marché. » 

Cette première campagne d'information et de sensibilisation sur l'éco-conception a reçu un bon accueil de la part de la douzaine d'entreprises participantes (essentiellement des industries), des collectivités et institutions ainsi que des bureaux d'études. Reste à savoir, si le monde industriel calédonien sera suffisamment séduit par ce concept pour l'intégrer. 

Un réseau d’échange sur l’éco-conception

Une plateforme Internet a été créée dans un premier temps pour les participants des sessions d’information sur cette démarche. Elle sera amenée, dans un second temps, à être ouverte à un plus grand nombre. Véritable bible, la plateforme comprend tous les supports de la formation, les ressources nécessaires à l’éco-conception, les études et les outils sur le sujet, la réglementation métropolitaine et européenne, un guide, ainsi que des liens vers des sites Internet. Elle est également un forum d’échange et de discussion pour accompagner les entreprises dans une démarche d’éco-conception.

Frédérique de Jode

Paru dans :

Dans la rubrique
Développement durable
Nombre de vues
2987

 Pour suivre l'actualité, abonnez-vous à notre lettre d'information.

MADE IN

Journal économique de Nouvelle-Calédonie

Bureaux

Immeuble Oceanic
1er étage
3, rue Henri Simonin
Ducos

Courrier

MADE IN
BP 27035
Nouméa Cedex
Nouvelle-Calédonie

Contacts

Tél. : (687) 281 291
 Rédaction
 Publicité

FINC Le magazine Made In est une publication de la Fédération des Industries de Nouvelle-Caledonie -  Voir le site
 Copyright @ FINC - 2007-2018 | Conception et réalisation :  PAO Production