Depuis 2003, le magazine de l'information économique calédonienne
Depuis 2003, le magazine de l'information économique calédonienne
Publié le
19 Avr. 2016

COP 21, quels impacts pour l'industrie calédonienne ?

Certaines entreprises calédoniennes se sont engagées dans une démarche de négawatt.
Certaines entreprises calédoniennes se sont engagées dans une démarche de négawatt.
© RTL

Paru dans :

Dans la rubrique
Développement durable
Nombre de vues
188

Si l'accord de Paris est historique en permettant de maintenir l’augmentation de la température mondiale en dessous de 2 degrés, il ne s'applique pas aujourd'hui en Nouvelle-Calédonie. Pas de contraintes donc pour les industriels qui toutefois sont déjà engagés dans une démarche volontaire de maîtrise de leur consommation énergétique.

Que l'accord de Paris soit ratifié ou non par la Nouvelle-Calédonie, que le Schéma pour la transition énergétique de la Nouvelle-Calédonie constituant le cadre de la politique énergétique du territoire pour les quinze prochaines années à venir ne soit pas encore adopté, les industriels n'ont pas attendu ces réflexions internationales ou locales pour mener des actions efficaces pour diminuer leur consommation d'énergie. À l’exemple de Pat Pressing, entreprise soucieuse de maîtriser ses dépenses énergétiques mais aussi de diminuer son impact sur l'environnement.

Unité de centrale solaire

Pour ce faire, plusieurs actions ont été déployées : des aménagements sur les équipements, la réalisation d'une étude sur la valorisation des eaux de rejet d'une température élevée qui se déversaient dans le milieu naturel. Cette chaleur fatale* va être utilisée pour préchauffer l'eau dans le processus de lavage. Mais les gérants de Pat Pressing veulent aller plus loin. « Nous consommons 200 000 litres de gazole par an, le poste énergie représente 25 % de nos coûts, explique Jacques Blessas, gérant de Pat Pressing. Nous sommes en train de travailler sur un projet de mise en place d'une unité de centrale solaire qui pourrait couvrir 60 % de nos besoins en énergie. » Accompagné par l'Ademe et le CTME, l'investissement de 200 à
300 millions de francs est au stade d'étude et de faisabilité mais il pourrait voir le jour en 2017. « C'est un projet novateur qui demande de lourds financements, souligne Jacques Blessas, mais il est crucial de se tourner vers les énergies renouvelables si l’on veut être moins dépendant des énergies fossiles et être une entreprise responsable par rapport à l'environnement et aux générations futures. »

Démarche négaWatt

L'entreprise Pat Pressing est dans une démarche de négaWatt, « qui s'appuie sur la sobriété, l'efficacité énergétique et sur le recours aux énergies renouvelables, indique Camille Fabre, directeur de l'Ademe. Une démarche que l'on essaye d'impulser à d'autres entreprises ». Agir sur sa consommation énergétique conduit logiquement à plus de rentabilité et de compétitivité. Depuis 2011, des pré-diagnostics énergie pilotés par la CCI et le CTEM, sont proposés aux entreprises pour évaluer leur situation énergétique globale, mettre en place un plan d'action pour améliorer leur performance énergétique en identifiant les gisements d'économie d'énergie à réaliser à court et moyen terme pour des investissements plus ou moins lourds. « Ces pré-diagnostics conduisent à s'engager durablement dans un système de gestion et de suivi de l’énergie, poursuit Camille Fabre. Pour certaines entreprises, cette première étape les pousse à se tourner ensuite vers les énergies renouvelables. »

Frédérique de Jode

* Lors du fonctionnement d’un procédé de production, l’énergie thermique n’est pas utilisée en totalité. Une partie de la chaleur, appelée chaleur fatale, est rejetée. Mais elle peut être valorisée pour répondre à des besoins de chaleur ou d'électricité de l’entreprise ou en externe pour les besoins d’autres entreprises ou d’un territoire.

Auteur

Rédaction Made In

Rédaction Made In

L'équipe de rédaction Made In est composée d'intervenants ponctuels mais aussi de journalistes présents depuis plusieurs années. Ces derniers ont d'ailleurs leur propres signatures sur les articles qu'ils rédigent.

Paru dans :

Dans la rubrique
Développement durable
Nombre de vues
188

 Pour suivre l'actualité, abonnez-vous à notre lettre d'information.

MADE IN

Journal économique de Nouvelle-Calédonie

Bureaux

Immeuble Oceanic
1er étage
3, rue Henri Simonin
Ducos

Courrier

MADE IN
BP 27035
Nouméa Cedex
Nouvelle-Calédonie

Contacts

Tél. : (687) 281 291
 Rédaction
 Publicité

FINC Le magazine Made In est une publication de la Fédération des Industries de Nouvelle-Caledonie -  Voir le site
 Copyright @ FINC - 2007-2018 | Conception et réalisation :  PAO Production