Depuis 2003, le magazine de l'information économique calédonienne
Depuis 2003, le magazine de l'information économique calédonienne
Publié le
08 Déc. 2012

Une formation adaptée aux réalités du terrain

Olivia Bretegnier, directrice d’OBA – Formation des managers et dirigeants
Olivia Bretegnier, directrice d’OBA – Formation des managers et dirigeants

Paru dans :

Dans la rubrique
Du Nord aux Îles
Nombre de vues
3713

L’initiative en revient à la province Nord. En concertation avec la DEFIJ* et la DDE**, OBA, déléguée de HEC pour la zone Asie-Pacifique, a mis en place une formation certifiante pour les dirigeants de PME du Nord. À l’exemple de ce qu’elle fait depuis huit ans sur Nouméa.

Made In : Quels types de formation dispensez-vous ?
Olivia Bretegnier : Depuis 8 ans, HEC propose différents cycles de formation HEC à destination des chefs d’entreprise et des managers, et notamment une pour les dirigeants de PME, et une autre pour les cadres dirigeants de PME. Ces formations certifiantes sont validées par l’obtention d’un certificat d’enseignement supérieur des affaires (CESA), souvent le premier pas vers une formation HEC diplômante.

Quel est l’objectif de la formation pour les dirigeants de PME ?
O. B. : C’est une « formation action » qui se déroule sur un an, limitée à douze chefs d’entreprise. Aux six modules proposés (deux en stratégie et quatre modules plus opérationnels, en marketing et commercial, en finances, contrôle de gestion et management de ressources humaines) s’ajoute un accompagnement personnalisé par les différents professeurs de HEC dans les entreprises des participants. Ce que nous appelons des « visites-action ». Ce suivi constitue le fil rouge de la formation.

Depuis un an, vous avez mis en place le même dispositif dans le Nord. Pourquoi ?
O. B. : L’initiative revient à la province Nord qui s’est intéressée à nos formations de dirigeants et de cadres d’entreprise. Plusieurs décideurs du Nord sont venus à Nouméa suivre deux modules de la formation « Cadres dirigeants », avec l’intention de vérifier qu’elle était adaptée aux réalités du terrain. À l’issue de la formation, ils nous ont demandé de créer un dispositif sur mesure pour les dirigeants du Nord, qui tienne compte de leurs réalités économiques, du tissu entrepreneurial du Nord (développement très rapide de la région, activité souvent récente, marché en pleine expansion et concurrentiel, etc.) et des spécificités culturelles. Cette formation est limitée à 10 chefs d’entreprise. Elle compte huit modules sur un an, et est toujours accompagnée du suivi personnalisé par les intervenants de HEC. Pour financer leurs formations, les entreprises - qui doivent montrer leur motivation - sont aidées à hauteur de 70 à 80 % par la Province Nord. La première promotion a débuté en octobre 2011 et s’est achevée en novembre de cette année. Une nouvelle a commencé il y a quelques semaines.

Quels retours des dirigeants avez-vous ?
O. B. : Déjà, il faut souligner que nous n’avons jamais eu de désistement en huit ans d’existence. C’est vrai aussi pour la première formation dans le Nord. Depuis notre création, une centaine de chefs d’entreprise se sont inscrits et ont suivi la totalité des cycles de formation. Nombreux sont ceux qui reconnaissent que la formation leur a permis de prendre du recul, de se poser les bonnes questions et surtout de prendre les bonnes décisions. Clairement, certaines entreprises ont été sauvées grâce à la formation et à l’accompagnement personnalisé. Aujourd’hui, tous se sentent mieux armés.

Propos recueillis par Charlotte Antoine

OBA dispense d’autres formations, et notamment celle à destination des cadres dirigeants qui se déroule sur un an, avec six modules (les mêmes que pour la formation des chefs d’entreprise). En revanche, ce cycle de formation ne comprend pas d’accompagnement personnalisé et individualisé. Il peut être suivi de manière complète, pour avoir une vision globale et intégrée du management d’entreprise, mais les cadres peuvent aussi construire leur parcours de formation à la carte, en fonction de leurs besoins. OBA propose également des CESA pour les dirigeants et administrateurs de société d’économie mixte et d’établissements publics, ainsi que pour les cadres et dirigeants, en management général et avancé.

« Je ne regrette pas »

Fabrice Lévêque, gérant de la Société transport du Nord

Sur une proposition de la Province, Fabrice Lévêque a intégré la première promo de la formation HEC dans le Nord.

« J’ai créé ma société en 2004. Au départ, je ne proposais que du transport de marchandises pour les agriculteurs. Puis, peu à peu, je me suis orienté vers la manutention. Aujourd’hui, j’ai sept camions, dont deux semi, et j’emploie 15 personnes. J’étais tout seul au départ. » Fabrice Levêque est l’un des dix chefs d’entreprise à avoir suivi la formation HEC dans le Nord, sur une proposition de Laurent Lebrun, secrétaire général adjoint de la Province Nord et ancien directeur de la DDE**. « Et je ne regrette pas. À tel point que j’ai recommandé deux entreprises pour la prochaine promotion. »
Fabrice avait suivi des formations précédemment, et notamment en management avec la CCI, et en avait déjà compris tout l’intérêt. « Tout m’intéresse, la finance, la gestion, le marketing », assure-t-il.
En entendant parler de HEC, Fabrice ne savait pas trop à quoi s’attendre. « En fait, la formation est vraiment très complète, avec des modules différents traitant aussi bien de la commercialisation que du management, en passant par le marketing et les finances. » Mais le participant l’assure : la formation reste très accessible, « avec des professeurs de haut niveau. » Professeurs qui ont rencontré l’adhésion des chefs d’entreprises. « L’un des intérêts de ce cursus est d’avoir un accompagnement dans le ou les modules que l’on choisit, sur une matinée. C’est clairement très utile. »

Formation très pratique

Outre ces échanges avec les intervenants de HEC, Fabrice reconnaît que le partage entre chefs d’entreprise a été un autre des points forts de l’année. « Il a été très intéressant de se retrouver et d’échanger sur nos problématiques. C’est d’ailleurs bien souvent ensemble que nous avons pu trouver des solutions. Le regard extérieur sur nos entreprises est très bénéfique. Ce qu’il faudrait maintenant, c’est continuer ces échanges en créant un réseau d’entrepreneurs du Nord. » Très pratique, la formation est adaptée aux besoins des chefs d’entreprise qui peuvent trouver rapidement des pistes de solutions et d’évolution. « Par exemple, je me suis mieux organisé dans mon entreprise. J’étais tout seul, j’ai embauché un responsable logistique… et j’en ai rapidement vu les effets bénéfiques puisque cela m’a laissé du temps pour me consacrer à la gestion de l’entreprise. J’ai ainsi pu mettre en pratique ce que l’on a appris pendant la formation. » Parce qu’apprendre à être chef d’entreprise, c’est aussi apprendre à déléguer…
Ch. A

Auteur

Rédaction Made In

Rédaction Made In

L'équipe de rédaction Made In est composée d'intervenants ponctuels mais aussi de journalistes présents depuis plusieurs années. Ces derniers ont d'ailleurs leur propres signatures sur les articles qu'ils rédigent.

Paru dans :

Dans la rubrique
Du Nord aux Îles
Nombre de vues
3713

 Pour suivre l'actualité, abonnez-vous à notre lettre d'information.

MADE IN

Journal économique de Nouvelle-Calédonie

Bureaux

Immeuble Oceanic
1er étage
3, rue Henri Simonin
Ducos

Courrier

MADE IN
BP 27035
Nouméa Cedex
Nouvelle-Calédonie

Contacts

Tél. : (687) 281 291
 Rédaction
 Publicité

FINC Le magazine Made In est une publication de la Fédération des Industries de Nouvelle-Caledonie -  Voir le site
 Copyright @ FINC - 2007-2018 | Conception et réalisation :  PAO Production