Depuis 2003, le magazine de l'information économique calédonienne
Depuis 2003, le magazine de l'information économique calédonienne
Publié le
24 Avr. 2013

Le Ministre Montebourg lance la Marque France

Le Ministre Montebourg lance la Marque France
@paoproduction.nc

Paru dans :

Dans la rubrique
Économie - Social
Nombre de vues
1043

La France cherche par tous les moyens à maintenir son économie, et notamment son tissu industriel, à flot. Un ministère du Redressement productif a même été créé dans ce but. Parmi les actions entreprises, le ministre Arnaud Montebourg vient de lancer la mission Marque France. Une ambition portée depuis longtemps par la FINC.

Le président de la République en a fait l’un des objectifs de son quinquennat : le redressement productif est au centre de toutes les préoccupations politico-économiques de l’Hexagone. Il faut dire que si la Calédonie peut se targuer d’avoir une économie enviée, ce n’est pas le cas pour la métropole, plongée dans une crise sans précédent. Un chiffre. En 10 ans, l’industrie française a perdu 750 000 emplois. Le redressement de l’économie est devenu aujourd’hui un impératif. Et le ministre Arnaud Montebourg de rappeler : « Tout ce qui peut concourir à améliorer la compétitivité des entreprises, l’attractivité de notre territoire, la notoriété de nos produits agricoles et manufacturés, la qualité de nos services, l’image de notre industrie, notre capacité d’innovation, bref, la réputation et le dynamisme de notre économie, doit être mobilisé sans délai. »
Un message qui n’est pas sans rappeler celui porté par la Fédération des industries depuis sa création, et qu’elle a d’ailleurs rappelé au conseiller technique du Ministre lors d’une rencontre à Paris en octobre dernier. Une nouvelle réunion de travail est prévue, notamment sur ce sujet, en juin de cette année.

Pour améliorer la compétitivité des entreprises

Pour l’heure, du côté de l’Hexagone, Arnaud Montebourg, Nicole Bricq (ministre du Commerce extérieur), Sylvia Pinel (ministre de l’Artisanat, du Commerce et du Tourisme), Fleur Pellerin (ministre déléguée chargée des PME, de l’Innovation et de l’Économie numérique) ont lancé le 30 janvier dernier la mission relative à la création de la Marque France. Une initiative qui vise à renforcer les stratégies de marketing de provenance (made in) par un travail sur l’image du pays.  
De nombreux États comme la Suède, la Corée, et plus récemment l’Australie se sont lancés dans des stratégies offensives, avec des résultats souvent très positifs.
Les stratégies dites de « Nation branding »  consistent, sur la base d’une large consultation, à déterminer les marqueurs d’un pays (ce qu’est le pays, son portrait, ses atouts), à travailler sur son image puis à faire émerger les valeurs et les messages que l’on souhaite véhiculer pour le promouvoir. « L’image d’un pays est, en effet, à la fois un actif et un passif, matériel et immatériel, qui se rattache à une nation et affecte la perception que l’on a de ses territoires, de ses produits, de ses savoirs et de ses savoir-faire. Elle agit ainsi sur les comportements de consommation, d’investissement, de production, d’installation, de localisation, d’innovation, de création… », insistent les ministres.

Conclusions en mai 2013

La France souhaite donc aujourd’hui se doter d’une stratégie de marque pays. La mission, dont la présidence a été confiée à Philippe Lentschener, P.-D.G. du groupe MacCann, est une mission de réflexion et de concertation destinée à mettre en lumière les enjeux, ainsi que les voies et moyens de mettre en œuvre une marque nationale partagée, fondée sur une stratégie de marketing pays.
Cette mission réunira également les compétences de Michel Gardel, vice-président de Toyota Motor Europe, en charge des affaires extérieures et environnementales, de Clara Gaymard, présidente de General Electric France et vice-présidente de GE International chargée des gouvernements et des villes, de Robert Zarader, président d'Equancy & Co, et d’Agnès B, créatrice de mode. Les conclusions de cette mission sont attendues pour le 1er mai 2013.

Ch. A.

Le « Produit en Bretagne » fête ses 20 ans

Dès le début, les grands acteurs de la distribution ont été associés au développement du label. Pour les producteurs, il constitue un véritable « accélérateur de business ».

Un logo bleu et jaune aussi « kitchissime » qu'efficace. D'ailleurs, les chiffres sont éloquents : selon un sondage TMO de juin 2010, son taux de notoriété atteint 97 % en Bretagne, 78 % dans les départements limitrophes et 49 % en Île-de-France. Mieux encore : 89 % des Bretons et 68 % des Franciliens interrogés déclarent n'être jamais déçus par un article estampillé Produit en Bretagne. « C'est une vraie marque, car elle génère de la préférence et donc de l'acte d'achat », résume Malo Bouëssel du Bourg, directeur de cette association qui fonctionne à 85 % sur les cotisations de ses adhérents dont 44 % sont dans l'agro-alimentaire.
La grande force de ce modèle de développement économique territorial est d'avoir dès le début associé les acteurs de la grande distribution. Leclerc la première année, Système U la deuxième et ensuite tous les grands noms comme Auchan, Carrefour ou encore Géant Casino. « Nous refusons les hard discounters comme Lidl, Leader Price ou encore Netto, car leur seule stratégie est celle du prix. Ils ne partagent pas notre travail sur le développement de l'emploi et de la valeur ajoutée des produits », estime Germain Le Dréau, patron d'un Super U à Landudec (Finistère) et président de la commission Commerce, qui réunit 140 représentants de la grande distribution et fournisseurs.

Nathalie Bougeard - Le Figaro – 10 février 2013

Auteur

Rédaction Made In

Rédaction Made In

L'équipe de rédaction Made In est composée d'intervenants ponctuels mais aussi de journalistes présents depuis plusieurs années. Ces derniers ont d'ailleurs leur propres signatures sur les articles qu'ils rédigent.

Paru dans :

Dans la rubrique
Économie - Social
Nombre de vues
1043

 Pour suivre l'actualité, abonnez-vous à notre lettre d'information.

MADE IN

Journal économique de Nouvelle-Calédonie

Bureaux

Immeuble Oceanic
1er étage
3, rue Henri Simonin
Ducos

Courrier

MADE IN
BP 27035
Nouméa Cedex
Nouvelle-Calédonie

Contacts

Tél. : (687) 281 291
 Rédaction
 Publicité

FINC Le magazine Made In est une publication de la Fédération des Industries de Nouvelle-Caledonie -  Voir le site
 Copyright @ FINC - 2007-2018 | Conception et réalisation :  PAO Production