Depuis 2003, le magazine de l'information économique calédonienne
Depuis 2003, le magazine de l'information économique calédonienne
Publié le
24 Avr. 2013

Le Cagou : un logo précurseur

Le Cagou :  un logo précurseur
@paoproduction.nc

Paru dans :

Dans la rubrique
Économie - Social
Nombre de vues
2737

Savoir-faire et le faire savoir n'est pas une démarche nouvelle pour la FINC. Dix ans déjà que le logo du Cagou est présent dans les rayons pour encourager les Calédoniens à être fiers et consommateurs de leurs produits.

Revendiquer par l'affiche le « Made in Calédonie », c'est la position tenue depuis longtemps par la Fédération des industries, inspirée du modèle australien. Car faire valoir la préférence locale est une évidence chez nos voisins où les logos « Australian made » ou « 100 percent australian » sont devenus incontournables. On les trouve partout, placardés sur d’énormes affiches dans les allées des supermarchés, affichés sur les t-shirt, mais aussi sur Facebook où l'on trouve des pages spécialement dédiées. Un chauvinisme assumé, exprimé haut et fort et sur tous les supports. Du côté des Calédoniens, par contre, la FINC se souvient d'un enthousiasme relatif. « Ici, lorsqu’on a annoncé le développement de notre logo, nous avons été fortement critiqués. Aujourd'hui, force est de constater que nous n'avions pas complètement tort. Nous avions juste 10 ans d'avance. »   

Consommer plus local, pour payer moins !

Un logo comme lien entre l'industriel et le consommateur, le déclencheur d'un réflexe citoyen : acheter calédonien. Pour la FINC, la population doit avoir à coeur de soutenir par sa consommation l'industrie locale, et contribuer ainsi à développer le pays, et d’offrir un meilleur pouvoir d'achat. «  Il faut savoir que pour un emploi lié à l'import, il y a sept emplois liés à la production. Et plus les Calédoniens consommeront « local », plus les industriels produiront en quantité, ce qui aura un impact sur la baisse des prix. »

Des produits de qualité qui vous ressemble

Privilégier le produit local plutôt que le produit importé n'est pas qu'une affaire de militantisme, c'est aussi une affaire de goût. Selon une enquête réalisée par la FINC il y 4 ans, les Océaniens et les Calédoniens s'estimaient satisfaits pour la plus grande part de la qualité des produits portant le logo du Cagou. « Le goût de l'enfance reste le meilleur des goûts. Et si les produits de l'industrie locale souffrent d'une mauvaise image, celle-ci est principalement véhiculée par des personnes qui ne les ont jamais goûtés et qui s'arrêtent aux prix. Mais il faut être réaliste, avec un marché de 250 000 personnes, il est impossible de proposer des prix comparables à ceux de la métropole. »

C. C.

Un « accélérateur de business »

Chaque année, cette commission élabore un prospectus de 16 pages distribué dans deux millions de boîtes aux lettres et présentant une large sélection de produits bretons. « L’an passé, six cents points de vente ont travaillé sur cette opération commerciale. Pour les fournisseurs, c’est un sacré booster », estime-t-il. Sans compter le rendez-vous annuel que tout adhérent peut demander à chaque enseigne. « La négociation demeure, avec tout ce qu’elle a de difficile. Mais le réseau Produit en Bretagne facilite la relation, vient mettre de l’humanité, c’est une bannière autour de laquelle, nous nous regroupons tous », estime Bruno Degrenne, directeur commercial de Carabreizh, un petit fabricant de crème de caramel au beurre salé. Implantée à Belle-Île, cette confiserie de 20 personnes plébiscite l’effet démultiplicateur du réseau. « Un accélérateur de business incontestable », résume Bruno Degrenne.
Aussi, l’idée d’une marque « France » les séduit peu. Non pas que ces chefs d’entreprise ne souhaitent pas développer leur chiffre d’affaires, mais parce qu’ils redoutent vitesse et précipitation. « Produit en Bretagne, ce n’est pas qu’un logo. Derrière tout cela, il y a vingt ans de travail à plusieurs, issus de secteurs d’activité et de fonctions différents, pour élaborer le cahier des charges qui permet d’intégrer notre association. C’est cela qui nous vaut la confiance des consommateurs, pas autre chose », prévient Loïc Hénaff, directeur général de la conserverie finistérienne.

Nathalie Bougeard - Le Figaro – 10 février 2013

Auteur

Rédaction Made In

Rédaction Made In

L'équipe de rédaction Made In est composée d'intervenants ponctuels mais aussi de journalistes présents depuis plusieurs années. Ces derniers ont d'ailleurs leur propres signatures sur les articles qu'ils rédigent.

Paru dans :

Dans la rubrique
Économie - Social
Nombre de vues
2737

 Pour suivre l'actualité, abonnez-vous à notre lettre d'information.

MADE IN

Journal économique de Nouvelle-Calédonie

Bureaux

Immeuble Oceanic
1er étage
3, rue Henri Simonin
Ducos

Courrier

MADE IN
BP 27035
Nouméa Cedex
Nouvelle-Calédonie

Contacts

Tél. : (687) 281 291
 Rédaction
 Publicité

FINC Le magazine Made In est une publication de la Fédération des Industries de Nouvelle-Caledonie -  Voir le site
 Copyright @ FINC - 2007-2018 | Conception et réalisation :  PAO Production