Depuis 2003, le magazine de l'information économique calédonienne
Depuis 2003, le magazine de l'information économique calédonienne
Publié le
10 Déc. 2013

Observatoire des prix : pour consommer mieux

Observatoire des prix : pour consommer mieux

Paru dans :

Dans la rubrique
Économie - Social
Nombre de vues
791

Après la vague de mobilisation contre la vie chère en mai dernier, responsables politiques, organisations patronales et intersyndicale ont signé un protocole d’accord mettant ainsi fin à 12 jours consécutifs de grève. Depuis, un Observatoire des prix a été mis en place… pour plus de transparence.

À l’instar d’autres territoires d’outre-mer, la Nouvelle-Calédonie a connu, cette année, des manifestations et grèves contre la vie chère. Constatant que les accords économiques et sociaux votés en juin 2012  ne sont pas encore entrés en vigueur, que le prix du panier moyen des Calédoniens ne cesse d’augmenter (5,4 % en un an), les organisations syndicales exigent une baisse de 10 % sur les produits de première nécessité et de grande consommation, avec prise d’effet immédiate. Le 27 mai 2013, au cours d’un week-end marathon d’âpres négociations, présidents du Congrès, du gouvernement, des provinces, partis politiques représentés au Congrès, intersyndicale « vie chère », organisations patronales, parlementaires et haut-commissaire signent un protocole de fin de conflit. Dans la foulée est créée une commission « vie chère » réunissant des représentants des syndicats, des organisations patronales et des trois provinces.

Une liste de produits en baisse

Parmi les mesures phare, le protocole prévoit une baisse immédiate des prix pour le transport, les dépenses d’eau et d’énergie, les tarifs bancaires, les télécoms et les produits de consommation courante. C’est dans ce cadre qu’elle instaure un Observatoire des prix et des marges, lié à un site Internet. Le protocole précise que « chaque surface de plus de 350 m2 aura l’obligation de transmettre chaque semaine l’ensemble des références pour alimenter l’observatoire ». L’outil a pour objectif principal d’apporter au consommateur « plus de transparence et de lisibilité afin de lui permettre d’acheter mieux ». Un espace est dédié aux 500 produits (300 produits alimentaires et d’hygiène et 200 produits non alimentaires, d’origine locale ou importée, bénéficiant d’une exonération totale de droits et taxes à l’importation) dont les prix baissent de 10 %.

Cliquez malin sur le net

Effectif depuis le 15 juillet 2013, l’Observatoire des prix est alimenté et mis à jour chaque semaine, par de nouvelles données notamment récoltées par l’un des 15 agents de
la DAE recrutés pour enquêter sur le terrain – 25 contrôles sont ainsi effectués chaque semaine. Aujourd’hui, quelque 60 000 références sont en ligne, sur 100 points de vente. « Les consommateurs ont la possibilité de gérer leur panier en ligne en comparant les prix d’une grande surface à une autre », complète Sonia Backès, membre du gouvernement en charge de la fiscalité, des finances et du budget.
Autre outil, l’application pour Smartphone - téléchargeable sur le site www.observatoiredesprix.nc - permet aux consommateurs de « devenir acteurs de leur consommation ». Les Calédoniens peuvent en effet contrôler leurs dépenses, comparer entre les différentes enseignes en tapant un mot-clé dans la barre de recherche ou plus simplement, en scannant le code barre du produit en magasin, s’ils disposent de la 3G. Des outils de veille qui donnent aux consommateurs le sentiment de pouvoir, un peu,  contrôler leurs achats…

Paru dans :

Dans la rubrique
Économie - Social
Nombre de vues
791

 Pour suivre l'actualité, abonnez-vous à notre lettre d'information.

MADE IN

Journal économique de Nouvelle-Calédonie

Bureaux

Immeuble Oceanic
1er étage
3, rue Henri Simonin
Ducos

Courrier

MADE IN
BP 27035
Nouméa Cedex
Nouvelle-Calédonie

Contacts

Tél. : (687) 281 291
 Rédaction
 Publicité

FINC Le magazine Made In est une publication de la Fédération des Industries de Nouvelle-Caledonie -  Voir le site
 Copyright @ FINC - 2007-2018 | Conception et réalisation :  PAO Production