Depuis 2003, le magazine de l'information économique calédonienne
Depuis 2003, le magazine de l'information économique calédonienne
Publié le
13 Aoû. 2014

La maintenance en marche

La visite de Caltrac était organisée dans le cadre du Carrefour de la Maintenance qui se tiendra le 4 septembre, baie de la Moselle à Nouméa et où une trentaine d’exposants sont attendus pour présenter la diversité de la filière à de futures recrues.
La visite de Caltrac était organisée dans le cadre du Carrefour de la Maintenance qui se tiendra le 4 septembre, baie de la Moselle à Nouméa et où une trentaine d’exposants sont attendus pour présenter la diversité de la filière à de futures recrues.

Paru dans :

Dans la rubrique
Économie - Social
Nombre de vues
759

À quelques semaines du Carrefour de la Maintenance, l'entreprise Caltrac a ouvert les portes de sa nouvelle plateforme de Paita aux BTS maintenance industrielle du lycée Marcellin-Champagnat. Une visite destinée à changer l'image du secteur auprès des jeunes.

Chaussures de sécurité aux pieds et chasubles fluo sur le dos, dix-huit étudiants ont visité le 15 juillet dernier le tout nouveau site de Caltrac, à la Zico de Paita.

Des élèves du BTS maintenance industrielle, une section ouverte depuis cette année au lycée privé Marcellin-Champagnat, également situé à Païta. « Cette création répondait à un besoin suscité par les grands projets miniers », explique Jean-François Verdier, l'un des enseignants de ce BTS.

Les jeunes ont découvert des engins XXL que l'on ne trouve d'ordinaire que sur les sites miniers. Ils ont pu aussi mesurer la diversité des débouchés proposés par l'univers de la maintenance. « C'est fini la mécanique du grand-père. Aujourd'hui, l'ordinateur fait partie de l'outil quotidien de la maintenance. C'est cette nouvelle image que nous voulons montrer aux jeunes », indique Valérie Mellot, directrice des ressources humaines de Caltrac. C'est aussi un excellent levier en matière d'évolution. Un technicien peut devenir chef d'atelier ou expert, voire directeur un jour, ainsi que l'a fait remarquer dans son discours d'accueil Michel Verges, directeur général de l'entreprise.

35 à 40 millions de francs pour la formation en interne

L'entreprise, qui propose de la formation à ses clients, mise aussi beaucoup sur la formation en interne à laquelle elle consacre un budget de 35 à 40 millions de francs Pacifique chaque année.

Le secteur de la mine n'est pas le seul pourvoyeur d'emplois dans ce domaine. Que ce soit dans l'alimentaire, l'imprimerie ou le textile, la nécessité de savoir réparer les machines est tout aussi importante. Surtout quand on connaît l'impact qu'une machine en panne peut générer en matière de productivité.

Coralie Cochin

Paru dans :

Dans la rubrique
Économie - Social
Nombre de vues
759

 Pour suivre l'actualité, abonnez-vous à notre lettre d'information.

MADE IN

Journal économique de Nouvelle-Calédonie

Bureaux

Immeuble Oceanic
1er étage
3, rue Henri Simonin
Ducos

Courrier

MADE IN
BP 27035
Nouméa Cedex
Nouvelle-Calédonie

Contacts

Tél. : (687) 281 291
 Rédaction
 Publicité

FINC Le magazine Made In est une publication de la Fédération des Industries de Nouvelle-Caledonie -  Voir le site
 Copyright @ FINC - 2007-2018 | Conception et réalisation :  PAO Production