Depuis 2003, le magazine de l'information économique calédonienne
Depuis 2003, le magazine de l'information économique calédonienne
Publié le
25 Avr. 2015

Chef d'entreprise se décline au féminin

La soirée dédiée aux femmes chefs d’entreprise a permis de clarifier certaines questions en rapport avec la protection sociale.
La soirée dédiée aux femmes chefs d’entreprise a permis de clarifier certaines questions en rapport avec la protection sociale.

Paru dans :

Dans la rubrique
Économie - Social
Nombre de vues
546

Le 17 mars, elles étaient plus d'une centaine au Château Royal à avoir répondu à l'invitation de Notylia, le cercle de femmes chefs d'entreprise de Nouvelle-Calédonie, et du groupe AG2R la Mondiale. Au programme : conférence sur la protection sociale et business quick meeting. Une première soirée entre femmes entrepreneuses, riche d'échanges.

Elles exercent dans l'industrie, le commerce, la restauration, l'édition, la communication, le domaine médical, l'immobilier ou encore dans le conseil... La liste serait trop longue pour évoquer l'éventail des professions représentées lors de cette soirée. Une soirée destinée aux femmes chefs d'entreprise, organisée en partenariat avec Notylia, la toute récente association de femmes chefs d'entreprise de Calédonie, et la Mondiale. « Nous avons peu l'occasion de nous rencontrer, explique Geneviève Théberge, présidente de Notylia et co-gérante de NC Prev. Notre cercle a souhaité créer cet événement, en partenariat avec la Mondiale, pour répondre à certaines préoccupations que rencontrent les femmes chefs d'entreprise au quotidien. » En première partie de soirée, une conférence sur la protection sociale. Comment mieux préserver ses intérêts au cours de son activité mais également une fois que l'on est en dehors du circuit professionnel ? Comment se prémunir des risques de santé qui peuvent mettre alors en péril sa société ? Des pistes de réflexion et de solutions pour une première approche ont été lancées par les différents intervenants.

Speed dating professionnel

La seconde partie de soirée a été consacrée à un moment plus festif marqué par un business quick meeting, sorte de speed dating professionnel. Le principe : regrouper les femmes chefs d'entreprise par huit afin qu'elles se présentent, évoquent brièvement leurs parcours, échangent leurs cartes de visite dans le but de nouer des contacts professionnels ou tout simplement amicaux et de se créer par la suite un réseau. Toutes les dix minutes, les groupes changent pour multiplier les rencontres. Un moment très convivial et ludique pour les 120 participantes. « Parfois, on sent seule à la tête d'une entreprise, c'est donc très intéressant de pouvoir communiquer sur nos expériences afin de partager et de s'entraider », constate Karine Hucheloup, psychologue du travail et directrice du Centre de développement de l'emploi et des carrières. Même impression pour Anne Fourré, gérante de Médiane : « C'est vraiment très agréable de s'entretenir avec des femmes qui ont des activités si différentes et parvenir à trouver des passerelles entre nous. Je me rends compte qu'il y a un réel esprit d'entrepreneuriat malgré les difficultés auxquelles nous pouvons être confrontées et qu'elles ont vraiment leur place dans l'économie du pays. » Un vent de solidarité typiquement féminin a soufflé ce 17 mars. Un événement qui a conquis l'ensemble des participantes d'autant plus qu'il s'est prolongé plus tard que prévu. Les femmes sont bavardes, paraît-il...

Frédérique de Jode

Notylia se structure

Officiellement créée en janvier 2015, Notylia entend défendre les intérêts des femmes chefs d'entreprise. « Nous souhaitons connaître les entrepreneuses calédoniennes, leur domaine d'activité, afin de tisser un réseau, de s'entraider et d'échanger sur nos expériences ou sur des questions essentielles que ce soient dans le domaine financier, juridique, le management, la protection sociale ou encore la retraite », précise Geneviève Théberge, la présidente de Notylia. Un nom d'orchidée qui se prête bien à ce cercle féminin puisque cette fleur grandit en grappes en milieu hostile. Parce qu'il n'est pas encore toujours facile pour une femme de s'imposer dans le monde de l'entreprise. « Il n'est pas rare que lorsqu'une chef d'entreprise demande un prêt à une banque, on lui demande qui est son mari ? », relate Geneviève Théberge. Notylia souhaite rassembler toutes les femmes chefs d'entreprise, qu'elles soient dans le secteur de l'industrie, du commerce, agricole,  privé ou nationalisé. « Nous incluons évidemment les auto-entrepreneuses qui souvent sont bien seules à affronter les difficultés. » Des événements thématiques et des rencontres plus conviviales pour impulser des liens de sympathie seront organisés tout au long de l'année.

Pour tout renseignement : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Le plus

Un annuaire électronique a été envoyé à toutes les femmes chefs d'entreprise afin qu'elles puissent garder dans un seul document les contacts des participantes et ultérieurement puiser à cette source pour développer leur réseautage.

Auteur

Rédaction Made In

Rédaction Made In

L'équipe de rédaction Made In est composée d'intervenants ponctuels mais aussi de journalistes présents depuis plusieurs années. Ces derniers ont d'ailleurs leur propres signatures sur les articles qu'ils rédigent.

Paru dans :

Dans la rubrique
Économie - Social
Nombre de vues
546

 Pour suivre l'actualité, abonnez-vous à notre lettre d'information.

MADE IN

Journal économique de Nouvelle-Calédonie

Bureaux

Immeuble Oceanic
1er étage
3, rue Henri Simonin
Ducos

Courrier

MADE IN
BP 27035
Nouméa Cedex
Nouvelle-Calédonie

Contacts

Tél. : (687) 281 291
 Rédaction
 Publicité

FINC Le magazine Made In est une publication de la Fédération des Industries de Nouvelle-Caledonie -  Voir le site
 Copyright @ FINC - 2007-2018 | Conception et réalisation :  PAO Production