Depuis 2003, le magazine de l'information économique calédonienne
Depuis 2003, le magazine de l'information économique calédonienne
Publié le
01 Oct. 2015

Bien dans ma tête, bien dans mon job

Réveil musculaire en douceur avec cette séance de taï-chi dispensée sur le parking de la société.
Réveil musculaire en douceur avec cette séance de taï-chi dispensée sur le parking de la société.

Paru dans :

Dans la rubrique
Économie - Social
Nombre de vues
604

Début juin, l'entreprise Cegelec a consacré une semaine entière à la sécurité au travail. Axés sur le respect des consignes et la tolérance, les ateliers avaient un objectif commun : créer une meilleure cohésion au sein de l'entreprise.

Habillés de t-shirts blancs marqués d'un gros « smiley » jaune, une dizaine de salariés de Cegelec se prête à une séance de taï-chi sur le parking de l'entreprise de Numbo. Cet exercice matinal n'a rien d'habituel. Du 1er au 5 juin, la société d'ingénierie électrique a chamboulé son emploi du temps pour organiser la « Safety week », une semaine consacrée à la sécurité au travail, sur le modèle de Vinci, son unique actionnaire.

La Cegelec s'est inspirée des conclusions de l'audit sur les risques psycho sociaux, réalisé dans l'entreprise il y a un peu plus d'un an, et à partir duquel est né un plan d'action. Cette semaine de sensibilisation faisait office de piqûre de rappel. « L'objectif de cette « safety week » est clairement placé sous le signe de la tolérance, du respect de ses engagements, mais aussi des règles de sécurité », résume Sylvain Beata, directeur de l'entreprise.

Après une séance de taï-chi ou de gym pour réveiller leurs muscles, les salariés ont été mis à contribution sur quatre ateliers portant sur la communication non violente, le management des anciens, la sécurité routière ou encore le respect et la tolérance au travail, avec l'appui notamment de la Cafat et de la Direction du travail. « L'une de nos difficultés, c'est que les gens ne parlent pas beaucoup », constate Sylvain Beata.

Une charte du travail en équipe

La formatrice Cécile Lagabrielle est intervenue sur les intelligences multiples, un atelier destiné à favoriser la tolérance en insistant sur « le fait que nous sommes tous différents », rappelle la consultante en qualité et sécurité Dorothée Rablat, qui accompagne ponctuellement l'entreprise Cegelec. « Quand on parle "sécurité au travail", on a tendance à penser au respect des équipements de protection individuelle, aux consignes de sécurité. Mais il y a aussi des situations humaines à régler d'urgence pour éviter les incompréhensions », rappelle la consultante. Les salariés se sont également retrouvés sur les parcours d'acrobranche de la forêt des Koghis pour apprendre à se connaître dans un autre contexte que celui de l'entreprise.

Au terme de cette semaine d'échange et de formation, chaque groupe de travail s'est engagé à donner un retour écrit permettant de constituer une charte du travail en équipe. « Le plus urgent aujourd'hui, c'est d'améliorer la communication entre les responsables et les salariés, car elle passe mal, note Jérôme Le Pechoux, membre CHSCT. Ce genre d'initiative ne peut que renforcer la cohésion et nous apprendre à mieux nous connaître. »

C. C.

Auteur

Rédaction Made In

Rédaction Made In

L'équipe de rédaction Made In est composée d'intervenants ponctuels mais aussi de journalistes présents depuis plusieurs années. Ces derniers ont d'ailleurs leur propres signatures sur les articles qu'ils rédigent.

Paru dans :

Dans la rubrique
Économie - Social
Nombre de vues
604

 Pour suivre l'actualité, abonnez-vous à notre lettre d'information.

MADE IN

Journal économique de Nouvelle-Calédonie

Bureaux

Immeuble Oceanic
1er étage
3, rue Henri Simonin
Ducos

Courrier

MADE IN
BP 27035
Nouméa Cedex
Nouvelle-Calédonie

Contacts

Tél. : (687) 281 291
 Rédaction
 Publicité

FINC Le magazine Made In est une publication de la Fédération des Industries de Nouvelle-Caledonie -  Voir le site
 Copyright @ FINC - 2007-2018 | Conception et réalisation :  PAO Production