Depuis 2003, le magazine de l'information économique calédonienne
Depuis 2003, le magazine de l'information économique calédonienne
Publié le
18 Déc. 2015

Du nouveau pour l’innovation

Bluecham - Fer de lance de l’innovation calédonienne, la société Bluecham ne cesse de faire des émules hors du territoire. Cette société, spécialisée dans le suivi terrestre ou marin à partir d’images satellites et dans la conception d’outils d’aide à la décision, a récemment reçu plusieurs prix : l’Award 2015 for Technical Excellence pour les pays du Pacifique, décerné par la SIBA (Spatial Industries Business Association - Australie) en octobre et, un mois plus tôt, le Business Award de la meilleure start-up, attribué à l’issue d’un Forum d’affaires sur les villes intelligentes (Smart cities) organisé par la CCI française en Australie.
Bluecham - Fer de lance de l’innovation calédonienne, la société Bluecham ne cesse de faire des émules hors du territoire. Cette société, spécialisée dans le suivi terrestre ou marin à partir d’images satellites et dans la conception d’outils d’aide à la décision, a récemment reçu plusieurs prix : l’Award 2015 for Technical Excellence pour les pays du Pacifique, décerné par la SIBA (Spatial Industries Business Association - Australie) en octobre et, un mois plus tôt, le Business Award de la meilleure start-up, attribué à l’issue d’un Forum d’affaires sur les villes intelligentes (Smart cities) organisé par la CCI française en Australie.

Paru dans :

Dans la rubrique
Économie - Social
Nombre de vues
319
Les entreprises innovantes calédoniennes peuvent retrouver le sourire ! Si l’on déplorait voilà encore quelques mois l’absence de toute stratégie d’innovation à l’échelle du territoire, un vaste chantier est en train de s’achever. Avec, en ligne de mire, la mise en place d’une Stratégie territoriale d’Innovation (STI).

Efforts et patience payent enfin ! Après plusieurs mois de travail, un texte bâti en concertation avec quelque cent cinquante acteurs a été rédigé, et déjà présenté lors du séminaire Pacifique OCTA Innovation (Association des pays et territoires d’outre-mer de l’Union européenne) des 5 et 6 novembre derniers. Cette Stratégie territoriale d’Innovation (STI) résulte d’un appel à projet de l’OCTA, puis de la concertation entre institutions (gouvernement et provinces), acteurs du monde économique, instituts de recherche, État et chambres consulaires. « Le document a obtenu l’aval de tous fin octobre, précise André Boudart, le directeur de l’innovation au sein du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie. À partir d’un état des lieux sur les points forts et les dysfonctionnements de la politique d’innovation sur le territoire, des groupes de travail ont été formés, desquels ont émergé pas loin de 200 propositions d’action ». Propositions qui constituent la base du Plan d’action opérationnel, émanation concrète de la STI et de ses objectifs stratégiques.

Dans le texte

La STI a pour ambition majeure de contribuer à la souveraineté économique de l’éco-territoire calédonien. Un objectif qui se décline selon trois axes : en premier lieu, accroître la compétitivité des entreprises et de l’économie calédonienne. Une notion qui trouve déjà un écho dans le travail engagé avec quatre filières (logement, automobile, agriculture et biens de consommation, lire par ailleurs le dossier). « Le travail est presque achevé, note André Boudart ; il s’intéresse aux moyens d’améliorer la rentabilité des entreprises, d’optimiser les approvisionnements ou l’organisation, autant de domaines qui relèvent de l’innovation au sens large ». Deuxième enjeu : favoriser l’insertion régionale. On parle certes d’export de savoir-faire calédoniens dans une région qui offre des opportunités, mais aussi de nouer des partenariats financiers avec des structures semi-publiques ou privées susceptibles de venir investir en Calédonie. « Le gouvernement et les provinces vont faire leur travail, précise le directeur de l’innovation. Un crédit d’impôt sera mis en place dès 2016, et sans doute d’autres leviers d’incitation à l’innovation, notamment fiscaux, qui demeurent encore à imaginer. En revanche, la puissance publique ne peut prendre l’innovation complètement à sa charge : on ne peut se passer de partenariats avec d’autres organismes ». Enfin, troisième enjeu, le développement durable que l’on ne peut plus dissocier d’une politique économique pérenne et efficace.

Objectifs stratégiques

Une fois déterminés les enjeux viennent les quatre objectifs stratégiques : créer un environnement favorable à l’innovation (créer des infrastructures qui permettent à l’innovation de se développer, travailler l’environnement juridique, organiser la gouvernance de l’innovation...), soutenir financièrement l’innovation (l’un des points clés d’une politique d’innovation efficace), diffuser la culture de l’innovation — parfois étrangère aux chefs d’entreprise pris dans leur quotidien sans avoir le temps de réaliser ce que l’innovation administrative, organisationnelle, technique peut leur apporter —, et enfin mettre le facteur humain au cœur de l’innovation en misant sur la professionnalisation des acteurs de l’innovation. « C’est sous ces quatre axes que l’on organise les propositions d’action, en les sélectionnant et en les hiérarchisant ». Avec, au bout de l’effort, un dossier complet à rendre à l’OCTA le 14 janvier prochain, et une mise en application du plan d’action sur trois à cinq ans dès 2016 pour les premières mesures.

Anne-Claire Lévêque

Paru dans :

Dans la rubrique
Économie - Social
Nombre de vues
319

 Pour suivre l'actualité, abonnez-vous à notre lettre d'information.

MADE IN

Journal économique de Nouvelle-Calédonie

Bureaux

Immeuble Oceanic
1er étage
3, rue Henri Simonin
Ducos

Courrier

MADE IN
BP 27035
Nouméa Cedex
Nouvelle-Calédonie

Contacts

Tél. : (687) 281 291
 Rédaction
 Publicité

FINC Le magazine Made In est une publication de la Fédération des Industries de Nouvelle-Caledonie -  Voir le site
 Copyright @ FINC - 2007-2018 | Conception et réalisation :  PAO Production