Depuis 2003, le magazine de l'information économique calédonienne
Depuis 2003, le magazine de l'information économique calédonienne
Publié le
21 Avr. 2016

Le FIAF pour faire monter les salariés en compétence

Une présentation du FIAF aux entreprises a eu lieu le 10 mars à la CGPME-NC, en présence de  (de gauche à droite) Laure Charlier, responsable de l’IRS-NC, Jean-Marie Luttringer, consultant en droit et politique de formation, Xavier Benoist de la CGPME-NC et Francis Petel, administrateur et trésorier chez Agefos-PME.
Une présentation du FIAF aux entreprises a eu lieu le 10 mars à la CGPME-NC, en présence de (de gauche à droite) Laure Charlier, responsable de l’IRS-NC, Jean-Marie Luttringer, consultant en droit et politique de formation, Xavier Benoist de la CGPME-NC et Francis Petel, administrateur et trésorier chez Agefos-PME.

Paru dans :

Dans la rubrique
Économie - Social
Nombre de vues
223

Contribuer au développement de la formation professionnelle continue, accompagner et répondre aux besoins des entreprises en matière de formation, telles sont les missions du Fonds interprofessionnel d’assurance formation (FIAF). Un projet novateur qui sera expérimenté sur trois années.

Dans un contexte économique sans cesse en mutation, les entreprises, et en particulier les TPE et les PME doivent pouvoir être réactives pour ne pas compromettre leur activité. La formation professionnelle s'affiche ainsi comme un enjeu leur permettant à la fois de rester compétitives et de répondre à un besoin en compétences. Quant aux salariés, la formation leur permet de construire de vrais parcours professionnels, leur assurant ainsi d'évoluer au cours de leur carrière. Dans cette perspective et afin d'optimiser le patrimoine formation en Nouvelle-Calédonie, un fonds interprofessionnel d'assurance formation a été créé et approuvé par les organisations syndicales d'employeurs et de salariés du secteur privé. Le FIAF est l'aboutissement de plusieurs années de travail et est mis en place à titre expérimental pour une durée de trois ans.

Intérêt pour les TPE et PME

Ce fonds a pour mission d’accompagner les entreprises dans l'analyse de leurs besoins en matière de formation professionnelle par des actions d’information et de conseil ; de collecter et de gérer les contributions des entreprises ; et de financer des prestations de formation professionnelle. Il s'engage à offrir une prestation de service intellectuel de qualité.

« Mettre en place un tel fonds a un réel intérêt notamment pour les petites entreprises qui n'ont pas la possibilité de mettre en place, sur plusieurs années, des programmes de formation pour leurs salariés en raison des investissements qu'elles doivent engager », souligne Francis Petel, administrateur et trésorier chez Agefos-PME, fonds d’assurance formation interprofessionnel et national dédié aux PME-PMI. Le FIAF se base en effet sur le principe de la mutualisation des moyens avec la mise en place d'une contribution de 0,2 % pour toutes les entreprises employeurs, peu importe le nombre de salariés, qui doit être prévue par la loi pour sa collecte effective par la Cafat. Pour les entreprises de plus de dix salariés, en plus des 0,2 %, elles devront toujours s'acquitter des 0,7 % de leur masse salariale brute destinés aux actions de formation professionnelle continue. « Si les entreprises de plus de dix salariés ne consacrent pas à la formation professionnelle continue ces 0,7 %, elles payent alors une taxe, rappelle Xavier Benoist, président du FIAF. Cette taxe sera reversée au Fonds interprofessionnel. »

La mutualisation des contributions aura ainsi pour objectif de financer les actions de formation du FIAF au bénéfice des salariés en fonction des besoins des entreprises.

Identifier les besoins

Concrètement, au cours du second semestre 2016, la priorité sera de lancer des actions de communication vers les entreprises et d'identifier leurs attentes en matière de formation. « Il est également important que les entreprises viennent frapper à la porte du FIAF pour faire remonter leurs besoins », indique Xavier Benoist. Une fois les besoins identifiés, le fonds espère collecter dès janvier 2017 les contributions des entreprises et mettre en œuvre les premiers programmes de formation. « Le gouvernement s'est engagé à faire une avance de trésorerie au FIAF si la collecte des cotisations n'était pas enclenchée », précise Xavier Benoist. Dans les trois années à venir, le Fonds interprofessionnel aura pour responsabilité de proposer des formations pertinentes et pointues. Et de favoriser le développement des compétences sur le territoire.

Frédérique de Jode

Auteur

Rédaction Made In

Rédaction Made In

L'équipe de rédaction Made In est composée d'intervenants ponctuels mais aussi de journalistes présents depuis plusieurs années. Ces derniers ont d'ailleurs leur propres signatures sur les articles qu'ils rédigent.

Paru dans :

Dans la rubrique
Économie - Social
Nombre de vues
223

 Pour suivre l'actualité, abonnez-vous à notre lettre d'information.

MADE IN

Journal économique de Nouvelle-Calédonie

Bureaux

Immeuble Oceanic
1er étage
3, rue Henri Simonin
Ducos

Courrier

MADE IN
BP 27035
Nouméa Cedex
Nouvelle-Calédonie

Contacts

Tél. : (687) 281 291
 Rédaction
 Publicité

FINC Le magazine Made In est une publication de la Fédération des Industries de Nouvelle-Caledonie -  Voir le site
 Copyright @ FINC - 2007-2018 | Conception et réalisation :  PAO Production