Depuis 2003, le magazine de l'information économique calédonienne
Depuis 2003, le magazine de l'information économique calédonienne
Publié le
11 Oct. 2016

Risque routier au travail : comment s'en prémunir ?

Campagne de la DTE 2015 sur le risque routier.
Campagne de la DTE 2015 sur le risque routier.

Paru dans :

Dans la rubrique
Économie - Social
Nombre de vues
89

La route est malheureusement la première cause d’accidents mortels au travail en Nouvelle-Calédonie. Quelles mesures de prévention du risque routier peut mettre en place un chef d'entreprise ? Éléments de réponse.

Toutes les entreprises sont concernées par le risque routier dans la mesure où les salariés se déplacent en voiture pour se rendre à leur travail ou, pour certains, exercent une activité nécessitant l'emploi d'un véhicule. Indéniablement, le respect du Code de la route est la première mesure de prévention pour tout salarié au volant. Tout comme il a le devoir de respecter le règlement intérieur de l'entreprise engagée dans la prévention du risque routier, celui-ci pouvant imposer des règles comportementales. 

« La prévention du risque routier est une obligation réglementaire dans le cadre de l'évaluation des risques professionnels (EvRP) qui implique de mettre en place une méthode d'évaluation incluant le risque routier », souligne Philippe Di Maggio, chef du service prévention des risques professionnels à la DTE. À l’issue du diagnostic et de l’évaluation, la démarche doit déboucher sur un plan d’actions spécifiques englobant la planification des déplacements, la gestion des communications, l’aménagement des véhicules professionnels, le management des compétences, la prévention des addictions.

Alcool et cannabis

Le chef d'entreprise doit en effet être particulièrement vigilant quant à la consommation d'alcool et de cannabis. Deux fléaux préoccupants dans le monde du travail, indéniables facteurs démultiplicateurs des accidents du travail et de trajet. L'article Lp 261-17 du Code du travail interdit à tout employeur de laisser entrer ou séjourner dans l’entreprise des personnes en état d’ivresse manifeste, qu’il s’agisse d’un membre du personnel ou d’un tiers à l’entreprise. « Au travail, zéro alcool, zéro cannabis » est ainsi le thème d'une campagne déployée par la DTE en 2012.  « Un guide de la gestion de la crise d'ivresse est également disponible, poursuit Philippe Di Maggio. C'est un outil qui permet aux chefs d'entreprise d'avoir des clés pour faire face à ce genre de situation. » Des clés d’autant plus utiles que l'employeur et le salarié sont pénalement responsables (homicide ou blessures volontaires ou involontaires) en cas d’ivresse de ce dernier impliqué dans un accident de la route (article 121- 3 du Code pénal). La faute inexcusable de l’employeur pourrait être également retenue dans cette situation si la victime conservait des séquelles à la suite d’une collision au cours d’un déplacement professionnel et s’il est établi après enquête que l’employeur n’a mis en œuvre aucune mesure de prévention. Au-delà d'être une obligation réglementaire dans le cadre de l'évaluation des risques professionnels (EVRP), la prévention du risque routier au sein des entreprises est une « porte d'entrée de sensibilisation des automobilistes qui sont les mêmes qui circulent sur les routes le week-end », rappelle Philippe Di Maggio. C'est une démarche efficiente pour lutter contre l'insécurité routière, pour faire changer les comportements et permettre les prises de conscience. « Faisons des salariés des conducteurs responsables. » 

Frédérique de Jode

Un logiciel gratuit pour mesurer l'exposition au risque routier

Le logiciel « Pedro » (Plan d’évaluation et d’actions du risque routier) est un outil informatique qui permet de mesurer le niveau de prise en compte du risque routier au sein d’une entreprise. L’évaluation retiendra les déplacements professionnels du personnel, l’inventaire des véhicules utilisés, les trajets domicile-travail ainsi que l’organisation du travail et des déplacements, les véhicules et les chauffeurs et les infrastructures de l’entreprise. À l’issue du diagnostic, il résultera un plan d’action avec un classement identique à celui de l’EvRP. 

Paru dans :

Dans la rubrique
Économie - Social
Nombre de vues
89

 Pour suivre l'actualité, abonnez-vous à notre lettre d'information.

MADE IN

Journal économique de Nouvelle-Calédonie

Bureaux

Immeuble Oceanic
1er étage
3, rue Henri Simonin
Ducos

Courrier

MADE IN
BP 27035
Nouméa Cedex
Nouvelle-Calédonie

Contacts

Tél. : (687) 281 291
 Rédaction
 Publicité

FINC Le magazine Made In est une publication de la Fédération des Industries de Nouvelle-Caledonie -  Voir le site
 Copyright @ FINC - 2007-2018 | Conception et réalisation :  PAO Production