Depuis 2003, le magazine de l'information économique calédonienne
Depuis 2003, le magazine de l'information économique calédonienne
Publié le
16 Déc. 2016

La vitalité de la filière numérique

Répartis en groupes de travail, les nombreux intervenants ont dressé un diagnostic  des pistes d’action proposées en 2014.
Répartis en groupes de travail, les nombreux intervenants ont dressé un diagnostic des pistes d’action proposées en 2014.

Paru dans :

Dans la rubrique
Économie - Social
Nombre de vues
103

C’est une évidence aujourd’hui : les entreprises ne peuvent plus se passer du numérique ! Pour autant, la filière numérique a encore besoin de se structurer, de se renforcer pour offrir toujours un meilleur service aux consommateurs, entreprises ou particuliers. Entre séminaire collaboratif, étude institutionnelle et démarche privée, le secteur montre son potentiel.

Le 23 novembre, les acteurs de la filière numérique avaient rendez-vous avec leur avenir. Réunis par l’Observatoire numérique NC, l’Association calédonienne pour les technologies de l’information et de la communication (Actic) et la grappe d’entreprises Think IT pour un séminaire collaboratif, ils étaient invités à faire un état des lieux de la filière et de leurs besoins. « Il ne s’agissait pas de rédiger un cahier de revendications, précisaient les trois associations. Le séminaire collaboratif  “vers un livre blanc 3.0” avait pour objectif de définir les actions de nature à mieux accompagner la filière. » Des actions à proposer aux institutions comme aux professionnels, chacun ayant sa part à jouer dans l’animation, le développement, la professionnalisation d’un secteur qui pèse dans l’économie générale avec
2 400 emplois et un millier d’entreprises.

Synergies

La démarche a débuté en 2012 avec des carrefours professionnels et s’est poursuivie en 2014 avec un livre blanc 2.0 énonçant 100 propositions et 36 priorités pour développer la filière. Un document remis entre les mains du gouvernement et des professionnels pour que chacun fasse sa part du travail. « Et les choses ont évolué, soulignent les principaux intéressés. Les sites Internet marchands, les applications, mais aussi le développement des technologies pour assurer un Internet de qualité, le rapprochement des contenus de You Tube ou Facebook grâce au travail de l’OPT pour une lecture fluide… La situation s’est largement améliorée ! » Et le mouvement est appelé à se poursuivre en matière de réseaux, de compétences, de contenu… Et ce, parce que tous s’impliquent, secteur privé et acteurs publics ! En effet, en complémentarité de la démarche associative, le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie s’est lui aussi emparé du sujet de la filière numérique, de son état des lieux et de sa structuration. Pour l’heure, sa cellule « économie numérique » finalise une enquête, en association avec les associations Actic, Think IT et Observatoire numérique NC. Pour les acteurs de la filière, le signal est fort : leur secteur d’activité intéresse et est reconnu comme un vecteur de croissance et un vecteur d’export puisque le digital a l’avantage de pouvoir sortir aisément du territoire. Les résultats de cette étude devraient être communiqués très prochainement.

Market place locale

Les utilisateurs quant à eux, s’ils sont toujours légitimement en attente de plus et de mieux, peuvent aujourd’hui surfer sur nombre de sites et applications locales. Parmi lesquels des marketplaces 100 % calédoniennes.
C’est le cas de Topmarket.nc, une plateforme d’achats créée par la société Tooyoo en septembre 2015. Après un peu plus d’une année de fonctionnement, ce marché en ligne compte déjà une centaine de boutiques. Qui soit n’existent que sur la toile, soit disposent également d’un magasin traditionnel et diversifient ainsi leurs filières d’écoulement. Le modèle économique, s’il n’est pas encore largement utilisé par les Calédoniens plaît néanmoins de plus en plus. Il faut reconnaître qu’il s’adapte particulièrement bien à plusieurs contraintes et nécessités calédoniennes. Topmarket.nc permet en effet à un producteur calédonien de proposer ses produits sur l’ensemble du territoire en s’affranchissant des démarches laborieuses et des lourdes charges d’une boutique ; le consommateur peut quant à lui réaliser une commande groupée auprès de différents fournisseurs sans multiplier les frais de port, sans la peine et le coût du déplacement – notamment pour les habitants de brousse – et sans avoir à courir d’une enseigne à l’autre pour comparer les tarifs. Résultat : on achète local, la livraison (offerte à partir de 7 000 francs d’achat) est rapide et le SAV est assuré. Avec 5 à 10 commandes par jour enregistrées par le site, Topmarket.nc a assurément un bel avenir devant lui au service de la production locale !

Anne-Claire Lévêque

Livre blanc, de la version 2.0 à la version 3.0

Deux ans après avoir été élaboré, le livre blanc 2.0 a eu des résultats. Sur les 100 propositions, les associations Actic, Think IT et Observatoire numérique NC ont réalisé une première évaluation : les adhérents estiment que 7 % des propositions sont réalisées, 27 % sont en cours, 30 % sont non menées et 7 % doivent être adaptées. Le livre blanc 3.0 a ainsi permis de remettre tout cela à plat et de réévaluer les priorités, tout ce que livrera prochainement la version 3.0 du document.

Le visage de la filière numérique

La filière numérique se compose de 5 grands secteurs :

  • le cœur d’activité télécoms (OPT, FAI, data center...) ;
  • les activités supports (conseil, logiciels métiers, ERP, cybersécurité...) ;
  • les équipements matériels (hardware) et la gestion des déchets informatiques (DEEE) ;
  • la création et la diffusion de contenus Web et multimédias (agences Web, SSII...) ;
  • le développement des compétences numériques et la formation initiale et continue.

Auteur

Rédaction Made In

Rédaction Made In

L'équipe de rédaction Made In est composée d'intervenants ponctuels mais aussi de journalistes présents depuis plusieurs années. Ces derniers ont d'ailleurs leur propres signatures sur les articles qu'ils rédigent.

Paru dans :

Dans la rubrique
Économie - Social
Nombre de vues
103

 Pour suivre l'actualité, abonnez-vous à notre lettre d'information.

MADE IN

Journal économique de Nouvelle-Calédonie

Bureaux

Immeuble Oceanic
1er étage
3, rue Henri Simonin
Ducos

Courrier

MADE IN
BP 27035
Nouméa Cedex
Nouvelle-Calédonie

Contacts

Tél. : (687) 281 291
 Rédaction
 Publicité

FINC Le magazine Made In est une publication de la Fédération des Industries de Nouvelle-Caledonie -  Voir le site
 Copyright @ FINC - 2007-2018 | Conception et réalisation :  PAO Production