Loading...
Depuis 2003, le magazine de l'information économique calédonienne
Depuis 2003, le magazine de l'information économique calédonienne
Publié le
28 Déc. 2017

La qualité de l’air, c’est notre affaire !

La qualité de l’air, c’est notre affaire !

Paru dans :

Dans la rubrique
Économie - Social
Nombre de vues
32

En Calédonie, l’air est plus ou moins contaminé par des polluants gazeux ou solides d’origine naturelle ou produits par les activités humaines. Adopter de bons réflexes au quotidien contribue à améliorer la qualité de l’air et ménager notre santé.

« Les polluants sont très nombreux et sont présents dans l’air extérieur comme dans l’air intérieur de nos habitations, nos bureaux... Même à faible concentration, ils peuvent néanmoins avoir des effets nocifs sur notre santé et sur l’environnement », indique Alexandra Malaval-Cheval, directrice de l’Association de surveillance calédonienne de la qualité de l’air (Scal’Air). Les industriels ont bien évidemment un rôle à jouer en réduisant l’impact de leur processus de production sur les émissions de polluants en supprimant l’utilisation de produits chimiques ou à défaut en les substituant au maximum par d’autres produits moins nocifs pour l’environnement. « Mais la pollution n’est pas qu’industrielle, » relativise Alexandra Malaval-Cheval. Soit. Alors, comment améliorer la qualité de notre air ? 

Favoriser l’écomobilité

Adopter les bons réflexes est un bon début. Le transport représente 24 % de la consommation d’énergie et 15,6 % des émissions de gaz à effet de serre sur le territoire* et est à l’origine de l’émission de nombreux polluants parmi lesquels les poussières fines, le dioxyde d’azote. Aussi, la qualité de l’air en milieu urbain est-elle un enjeu majeur de l’écomobilité qui contribue à réduire la pollution de l’air, les nuisances sonores et les embouteillages. Les entreprises et les particuliers ont un rôle à jouer, que ce soit en termes d’optimisation de la voiture individuelle que des transports de marchandises : mutualisation logistique, éco-conduite, covoiturage (personnel et particuliers), entretien des véhicules (individuel ou flotte d’entreprise)… sont autant de pistes d’amélioration tout comme le fait de privilégier l’essence au diesel ou encore d’opter pour des voitures hybrides ou électriques.

Réduire sa consommation d’énergie

Près de 80 % de l’énergie électrique consommée en Calédonie sont produits à partir de la combustion de biomasse (kérosène, fioul, charbon). Cette activité est particulièrement émettrice de polluants atmosphériques puisque la combustion de fioul entraîne l’émission de dioxyde de soufre en plus ou moins grande quantité selon la qualité du fioul utilisé.

En résumé, consommer de l’énergie a des conséquences. Dans les foyers et les bureaux, les postes les plus énergivores concernent les appareils ménagers, la climatisation et l’eau chaude sanitaire. Des gestes simples permettent de préserver la qualité de notre environnement : régler sa climatisation 5°C en dessous de la température extérieure est largement suffisant et cuisiner en couvrant poêles et casseroles pour réduire les pertes de chaleur permet de faire 30 % d’économie !

Ventiler son intérieur

L’air que nous respirons dans nos intérieurs peut être nettement plus pollué qu’à l’extérieur : monoxyde de carbone, COV (composants organiques volatiles), allergènes… Cette pollution, diffuse et continue, provient de diverses sources : produits ménagers, mobilier, peinture, encens… Renouveler l’air en aérant régulièrement est essentiel pour évacuer les polluants tout comme éliminer l’excès d’humidité, s’assurer du bon fonctionnement des appareils à combustion et privilégier des produits d’entretien et de jardinage moins émissifs.

Stop au brûlage des déchets verts

Ancré dans nos habitudes, le brûlage des déchets verts à l’air libre contribue largement à la dégradation de la qualité de l’air. Brûler 25 kilos de déchets verts pollue autant que parcourir 3 000 km avec un diesel, c’est dire ! Parmi les polluants, on trouve principalement des particules fines (PM) des oxydes d’azote (NOx), du monoxyde de carbone (CO) et des composés organiques volatiles (COV). Le tri sélectif, le compostage et la déchetterie sont des alternatives pour les particuliers et les professionnels.

Nathalie Vermorel

*Source : ADEME

POUR EN SAVOIR PLUS

À l’occasion de la journée nationale de la qualité de l’air, le 21 septembre dernier, l’Association de surveillance calédonienne de la qualité de l’air a réalisé une vidéo qui rappelle les bons gestes à adopter pour améliorer la qualité de l’air que nous respirons.

Paru dans :

Paru dans :

Dans la rubrique
Économie - Social
Nombre de vues
32

 Pour suivre l'actualité, abonnez-vous à notre lettre d'information.

MADE IN

Journal économique de Nouvelle-Calédonie

Bureaux

Immeuble Oceanic
1er étage
3, rue Henri Simonin
Ducos

Courrier

MADE IN
BP 27035
Nouméa Cedex
Nouvelle-Calédonie

Contacts

Tél. : (687) 281 291
 Rédaction
 Publicité

FINC Le magazine Made In est une publication de la Fédération des Industries de Nouvelle-Caledonie -  Voir le site
 Copyright @ FINC - 2007-2018 | Conception et réalisation :  PAO Production