Depuis 2003, le magazine de l'information économique calédonienne
Depuis 2003, le magazine de l'information économique calédonienne
Publié le
01 Mai. 2018

Le collectif Ile Nou Magnin n'a toujours pas de réponse

Le collectif Ile Nou Magnin n'a toujours pas de réponse
Dans la rubrique
Économie - Social
Nombre de vues
137
Entreprise(s) citée(s)

Ils ont accepté le principe de la médiation de Claude Evin, mais dénonce l’absence de réponse à leur cahier de revendications. Les membres du collectif Ile Nou Magnin* ont adressé ce 1er mai un droit de réponse au président du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie.

Ils ont posé seringues et bistouris depuis le 25 avril dernier, pour une grève illimitée. Et pour l’instant, ne sont pas décidés à reprendre le travail. Lors d’une première réunion avec le gouvernement, les membres du collectif Ile Nou Magnin avait accepté le principe d’une médiation, en la personne de Me Claude Evin, ancien ministre de la Santé entre 1988 et 1991 et avocat au barreau de Paris.  « Sa mission sera, sur la base des éléments comptables et financiers qui lui auront été fournis par la clinique, de cerner et de définir les efforts financiers à consentir par les uns et par les autres, les promoteurs, les exploitants, les praticiens, avant de solliciter le concours de la Cafat et du Ruamm », rappelle le communiqué du gouvernement.

Pas d’avancée sur les revendications

En attendant, en ce 1er mai, le collectif dénonce l’absence de réponse à son cahier de revendications « indispensable à la survie de son établissement et surtout à la sauvegarde de leurs 400 emplois. » Au chapitre des revendications, il réclame la revalorisation des tarifs à l’acte de 6 %, demande la mise en place complète du service Soins de suite et de réadaptation dès l’ouverture à Nouville ; l’ouverture des urgences 24 h/24 et la mise en place du service UHCD. Demandes pour l’heure refusées par le gouvernement qui met en avant les difficultés du Ruamm.

Le 27 avril, un courrier informant de la dégradation de la situation sanitaire en Nouvelle-Calédonie a été remis au directeur de cabinet du président du gouvernement et une nouvelle demande de rencontre a été faite, « afin d’aboutir à une solution raisonnable pour les deux parties. »

Dans l’attente d’obtenir des réponses à leurs revendications, indispensable à leur établissement, les membres du collectif Ile Nou Magnin restent en grève. Ils ont été rejoint lundi par les médecins libéraux et infirmiers libéraux. 

La journée de la fête du travail portera-t-elle conseil ? Pour l’heure, les urgences sont assurées par le Médipôle.

* Le collectif de crise se compose des personnels paramédicaux et administratifs, des professionnels médicaux, chirurgicaux et obstétricaux et les organisations syndicales de la clinique Ile Nou Magnin, Soenc Santé, SFAO Santé-social et Cogetra.

Auteur

Charlotte ANTOINE-PERRON

Charlotte ANTOINE-PERRON

Rédactrice en chef

Dans la rubrique
Économie - Social
Nombre de vues
137
Entreprise(s) citée(s)

 Pour suivre l'actualité, abonnez-vous à notre lettre d'information.

MADE IN

Journal économique de Nouvelle-Calédonie

Bureaux

Immeuble Oceanic
1er étage
3, rue Henri Simonin
Ducos

Courrier

MADE IN
BP 27035
Nouméa Cedex
Nouvelle-Calédonie

Contacts

Tél. : (687) 281 291
 Rédaction
 Publicité

FINC Le magazine Made In est une publication de la Fédération des Industries de Nouvelle-Caledonie -  Voir le site
 Copyright @ FINC - 2007-2018 | Conception et réalisation :  PAO Production