Depuis 2003, le magazine de l'information économique calédonienne
Depuis 2003, le magazine de l'information économique calédonienne
Publié le
23 Mai. 2018

2e jour de grève à l’OPT-NC

Le SFAONC attend la sortie du conseil d'administration pour voir les propositions faites et décider de la reconduite, ou pas, du mouvement de grève.
Le SFAONC attend la sortie du conseil d'administration pour voir les propositions faites et décider de la reconduite, ou pas, du mouvement de grève.
©Capture écran page Facebook de la Fédération des fonctionnaires.
Dans la rubrique
Économie - Social
Nombre de vues
89
Entreprise(s) citée(s)

Le SFAONC (syndicat des fonctionnaires, assimilés et ouvriers de Nouvelle-Calédonie) poursuit son mouvement de grève débuté hier, mardi 22 mai. Le syndicat réclame une amélioration des conditions de travail et du bien-être au travail. Pour l’heure, une partie des agences est fermée.

Les premières négociations ont débuté vendredi 18 mai suite au préavis de grève déposé, trois rencontres ont eu lieu hier mais pour l’heure, il n’a pas été possible de conclure un protocole de fin de conflit. 

Dans un communiqué de mi-journée, l’OPT-NC fait valoir que « ce mouvement de grève d’aujourd’hui a été suivi par 22, 84 % des agents. La mobilisation est toujours concentrée sur le personnel du réseau de vente avec la moitié des agences fermées. »

Les négociations ont repris ce mercredi matin afin de poursuivre les discussions engagées sur les différents points du cahier de revendications et la rédaction du protocole de fin de conflit. Les revendications de l’organisation syndicale sont axées sur trois thèmes principaux : les conditions de travail du personnel de l’OPT-NC, le questionnement sur l’avenir de l’OPT-NC et de son personnel en termes de statut, et une meilleure association des instances représentatives du personnel (IRP) et des organisations syndicales représentatives (OSR) aux travaux engagés sur les principaux dossiers de l’entreprise. 

« À l’issue de notre rencontre de ce matin, la direction nous a demandé une suspension de séance pour lui permettre de finaliser des propositions en conseil d’administration réunie cette après-midi », assure Jean-Marie Leclère, secrétaire générale du SFAO. L’une des propositions concrètes attendues est l’octroi d’une enveloppe de CDD pour absorber le travail du front office.

Obligation de poursuivre la modernisation engagée

Dans son communiqué, l’OPT-NC rappelle que « le président du conseil d’administration, Gaël Yanno, et la direction générale ont confirmé à l’organisation syndicale qu’au niveau de compétence de l’OPT-NC, aucune action n’est engagée en vue d’un changement du cadre réglementaire dans lequel opère l’OPT-NC (monopole des télécommunications) ou d’un changement de statut de l’établissement, ni de l’abandon du cadre d’emploi du statut particulier et du personnel ne sont envisagés, ni encore moins à la séparation des 3 métiers. Est toutefois réaffirmée l’obligation de poursuivre la modernisation engagée pour que l’OPT-NC soit plus efficace dans ses missions de service public, mais aussi industrielles et commerciales conférées par la Nouvelle-Calédonie au service de la population. »

 

Auteur

Charlotte ANTOINE-PERRON

Charlotte ANTOINE-PERRON

Rédactrice en chef

Dans la rubrique
Économie - Social
Nombre de vues
89
Entreprise(s) citée(s)

 Pour suivre l'actualité, abonnez-vous à notre lettre d'information.

MADE IN

Journal économique de Nouvelle-Calédonie

Bureaux

Immeuble Oceanic
1er étage
3, rue Henri Simonin
Ducos

Courrier

MADE IN
BP 27035
Nouméa Cedex
Nouvelle-Calédonie

Contacts

Tél. : (687) 281 291
 Rédaction
 Publicité

FINC Le magazine Made In est une publication de la Fédération des Industries de Nouvelle-Caledonie -  Voir le site
 Copyright @ FINC - 2007-2018 | Conception et réalisation :  PAO Production