Depuis 2003, le magazine de l'information économique calédonienne
Depuis 2003, le magazine de l'information économique calédonienne
Publié le
28 Jui. 2018

Le RSMA en lutte contre l’exclusion sociale et professionnelle

Le jeudi du centre-ville consacré au RSMA a commencé par une présentation au drapeau de plusieurs dizaines de stagiaires : ils ont achevé leur préparation militaire et entre désormais dans le dispositif de formation. 
Le jeudi du centre-ville consacré au RSMA a commencé par une présentation au drapeau de plusieurs dizaines de stagiaires : ils ont achevé leur préparation militaire et entre désormais dans le dispositif de formation. 
Dans la rubrique
Économie - Social
Nombre de vues
91
Entreprise(s) citée(s)

Avec ses 600 stagiaires par an, ses 18 filières et son 1,7 milliard de francs de fonctionnement annuel, le régiment du service militaire adapté (RSMA) a plus d’un atout à démontrer aujourd’hui lors du jeudi du centre-ville qui lui est consacré. Il est un lieu de réapprentissage et d’insertion comme l’on n’en trouve aucun autre en Nouvelle-Calédonie. 

Les services de formation existent dans l’archipel. Ceux dédiés à la réinsertion sociale aussi. Les dispositifs d’aide médicale et socio-médicale font largement leur part également. Pour autant, nulle part ailleurs qu’au RSMA ne se concentre, certes sous le signe d’une formation militaire, l’ensemble de ces aspects. Et on ne le sait que trop bien : tous sont importants à tisser et à mêler lorsque l’on vise à une (ré)insertion socio-professionnelle réussie. « Le RSMA vit pour démontrer que l’exclusion du marché du travail n’est pas une fatalité », affirmait le Commandant Roméo François, directeur des opérations au RSMA de Nouvelle-Calédonie, à la veille d’un jeudi du centre-ville qui bat son plein depuis 10h ce matin. Sur la place des Cocotiers, les jeunes et leurs familles mais aussi les chefs d’entreprises ont à leur disposition informations et témoignages prouvant l’efficacité d’un précieux dispositif. 

Quatre piliers

Pour redonner confiance aux stagiaires, les former et leur donner les armes minimum pour ensuite se tourner vers le monde du travail, le RSMA se fonde sur quatre piliers : les compétences humaines, les compétences sociales, les compétences professionnelles et l’autonomie. Et la recette fonctionne puisque, sur l’ensemble des stagiaires engagés sur une moyenne de 10 mois de formation dans l’une des 18 filières disponibles à Koné et Koumac, 73% trouvent à s’insérer dans les six mois qui suivent la fin de la formation. Le savoir-être transmis par le régiment est sans aucun doute un atout majeur pour tout chef d’entreprise qui cherche certes des compétences mais aussi la ponctualité, le respect des règles et de la hiérarchie, le port des tenues règlementaires… Le jeudi du centre-ville consacré au RSMA se tient jusqu’à 17h ce soir sur la place de la Marne au cœur de Nouméa. 

Auteur

Anne-Claire LÉVÊQUE

Anne-Claire LÉVÊQUE

Journaliste polyvalente, Anne-Claire L'évêque travaille en radio et en presse écrite. Elle est établie en Nouvelle-Calédonie depuis 2007.

Dans la rubrique
Économie - Social
Nombre de vues
91
Entreprise(s) citée(s)

 Pour suivre l'actualité, abonnez-vous à notre lettre d'information.

MADE IN

Journal économique de Nouvelle-Calédonie

Bureaux

Immeuble Oceanic
1er étage
3, rue Henri Simonin
Ducos

Courrier

MADE IN
BP 27035
Nouméa Cedex
Nouvelle-Calédonie

Contacts

Tél. : (687) 281 291
 Rédaction
 Publicité

FINC Le magazine Made In est une publication de la Fédération des Industries de Nouvelle-Caledonie -  Voir le site
 Copyright @ FINC - 2007-2018 | Conception et réalisation :  PAO Production