Depuis 2003, le magazine de l'information économique calédonienne
Depuis 2003, le magazine de l'information économique calédonienne
Publié le
02 Aoû. 2018

Fruits et légumes : classer, mieux vendre, mieux acheter

Fruits et légumes : classer, mieux vendre, mieux acheter
Dans la rubrique
Économie - Social
Nombre de vues
99
Entreprise(s) citée(s)

Le sujet revenait sur la table depuis de nombreuses années : le classement par catégorie des fruits et légumes. Avec des prix correspondant. Les travaux ont enfin abouti et une phase test démarre ce 1er août et pour cinq mois, autour des tomates rondes, des concombres verts, des salades et des courgettes.

Il aura fallu beaucoup de patience mais les consommateurs représentés par l’UFC Que Choisir se réjouissaient de l’entrée en vigueur de ce premier essai lors de sa présentation. « La classification va permettre de valoriser la production locale aux yeux du consommateur », affirmait Bertrand Beauvais, l’un des deux représentants de l’association impliqués dans la démarche de construction du projet. Portée par l’interprofession fruits et légumes (l’IFEL), la classification des produits issus des vergers et des champs calédoniens en fonction de leur aspect visuel et de leur taille a pour ambition de répondre avant tout à une attente du consommateur. Nicolas Metzdorf, membre du gouvernement en charge notamment du secteur agricole, le soulignait d’ailleurs lors du lancement de l’opération : « il s’agit d’une vision moderne de l’agriculture qui se place du point de vue du consommateur ».

Trois catégories, six points de vente

Pour le lancement de cette phase de test, dix producteurs fournissent des fruits et légumes répartis en trois catégories. Et leurs produits sont distribués dans six points de vente partenaires de l’action. Les relations commerciales s’organisent ainsi autour d’une nouvelle donne : la prise en compte de la qualité visuelle des produits – que les producteurs engagés triaient déjà pour beaucoup d’entre eux – mais aussi l’adaptation du prix en fonction de la catégorie des produits achetés par le distributeur et une répartition des produits en fonction des besoins. « Les distributeurs peuvent ainsi présenter une, deux ou trois catégories s’ils le souhaitent, précisait Marc Viallon, le président de l’IFEL. Mais la catégorie 3 pourrait permettre de fournir la restauration collective comme les cantines notamment ». D’autant que seul l’aspect rétrograde les fruits et légumes en catégorie 3. Le producteur contribue ainsi à une production adaptée aux besoins et à la demande, valorise ses produits avec cohérence et transparence tandis que le consommateur dispose de produits homogènes, trouve des produits adaptés à ses attentes et dont la traçabilité est améliorée.

Contribuer

Dans le souci de mettre en place une démarche participative, l’IFEL attend désormais les commentaires et remarques des consommateurs pour parfaire le dispositif. Chacun peut s’exprimer sur la page Facebook de l’interprofession (ifel.nc) ou sur le site Internet www.ifel.nc.

Les règles du jeu

  • Des oriflammes dans les points de vente pour informer le consommateur de la mise en place de la démarche
  • Des pastilles de couleur pour identifier la catégorie représentée
  • 6 points de vente : Korail Païta, Korail Pont des Français, Super U Auteuil, la Boutique des Producteurs au marché de Boulari, les Primeurs du Caillou à Magenta et Simply Market Michel Ange. 
  • 5 mois de test autour de 4 fruits et légumes et d’autres qui pourront rejoindre le mouvement en cours de route : aubergine, chou, carotte, oignon, lime, ananas, orange, pomelo, banane, poivron et mandarine. 

 

Auteur

Anne-Claire LÉVÊQUE

Anne-Claire LÉVÊQUE

Journaliste polyvalente, Anne-Claire L'évêque travaille en radio et en presse écrite. Elle est établie en Nouvelle-Calédonie depuis 2007.

Dans la rubrique
Économie - Social
Nombre de vues
99
Entreprise(s) citée(s)

 Pour suivre l'actualité, abonnez-vous à notre lettre d'information.

MADE IN

Journal économique de Nouvelle-Calédonie

Bureaux

Immeuble Oceanic
1er étage
3, rue Henri Simonin
Ducos

Courrier

MADE IN
BP 27035
Nouméa Cedex
Nouvelle-Calédonie

Contacts

Tél. : (687) 281 291
 Rédaction
 Publicité

FINC Le magazine Made In est une publication de la Fédération des Industries de Nouvelle-Caledonie -  Voir le site
 Copyright @ FINC - 2007-2018 | Conception et réalisation :  PAO Production