Depuis 2003, le magazine de l'information économique calédonienne
Depuis 2003, le magazine de l'information économique calédonienne
Publié le
07 Déc. 2012

Enseignement supérieur et recherche passés au crible

Enseignement supérieur et recherche passés au crible

Paru dans :

Dans la rubrique
Formation
Nombre de vues
2254

Lancées fin juillet par Geneviève Fioraso, la nouvelle ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, les assises nationales ont trouvé partout des déclinaisons territoriales. En Nouvelle-Calédonie, plus d'une trentaine de membres se sont réunis en un comité avant de porter les débats les 11 et 12 octobre dernier en séances plénières publiques.

L'enjeu se veut pragmatique. Ces assises, d’abord territoriales et ensuite nationales, devraient déboucher sur une loi-cadre pour l'Enseignement supérieur et la recherche (ESR), mise en œuvre dès le printemps 2013. Pour ce faire, ici comme ailleurs, plusieurs axes thématiques ont guidé les discussions auxquelles étaient conviés différents collèges – institutions locales, enseignement supérieur, recherche, organisations syndicales (salariales et patronales). Parmi eux, trois mots d'ordre : agir pour la réussite de tous les étudiants ; donner une nouvelle ambition pour la recherche ; concevoir un nouveau paysage de l'ESR.

Portée nationale, mais retombées locales

Pour Gaël Lagadec, rapporteur des assises, un des intérêts résidait dans « la déclinaison locale des débats, qui puisse, dans le contexte très spécifique de la NC, être profitable au niveau calédonien ». Des priorités ont donc rapidement été définies par la trentaine de membres réunis dans un comité local consacré à ce sujet, au premier rang desquelles l'orientation et l'insertion professionnelle, une offre pédagogique innovante et adaptée ou encore le soutien aux étudiants. « Une de nos thématiques a notamment été d'examiner de quelles manières créer des passerelles entre le monde de la formation et le monde économique, des entreprises, explique Xavier Benoist, représentant la CGPME. Depuis quelques années, de gros efforts ont été réalisés des deux côtés, c'est indéniable, mais il reste encore du chemin à parcourir. » Il évoque ainsi la nécessité, pour les entreprises, d'« exprimer plus précisément leurs besoins, et surtout de façon anticipée et pas seulement en réaction à des manques » et, du côté de la formation, de renforcer les filières professionnalisantes, avec le système en alternance « dont on sait qu'il fonctionne assez bien ici ».

Quelques propositions innovantes

L'UNC a réitéré sa volonté de développer des licences professionnelles – avec un recrutement à bac + 2 –, et plusieurs idées ont été émises en ce sens. « Pour diminuer le coût de l’apprentissage (au niveau bac + 2 et à 21 ans, un apprenti est rémunéré au SMG), il a été proposé de mutualiser les apprentis entre plusieurs entreprises, en utilisant les entreprises d’intérim comme porteurs des contrats de travail, indique Gaël Lagadec, également maître de conférences en sciences économiques à l'UNC. Il ajoute qu'« il est aussi conseillé de créer un contrat unique d’alternance, dont les avantages restent à définir par les partenaires sociaux. Ceci pour éviter les effets d’aubaine en homogénéisant la rémunération des alternants. » Il a également été suggéré de mettre l’accent sur les compétences plutôt que sur les matières dispensées, notamment dans la présentation des maquettes pédagogiques de formation, ou encore de fournir un livret ou un passeport de compétences à l'entrée en stage de façon à mieux lier le métier à celles-ci. Un rapport a été remis au comité national fin octobre. Les assises nationales se sont tenues quant à elles les 26 et 27 novembre.

Clémence Lehoux

La recherche, un pôle en construction

Projet stratégique préfiguré depuis 2010, le Pôle de recherche,  d’enseignement supérieur et  d’innovation calédonien (Presica) vise à mutualiser des moyens entre l’Université de Nouvelle-Calédonie (UNC), l’Institut de recherche pour le développement (IRD), l’Institut agronomique néo-calédonien (IAC), l’Ifremer et le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM).
Son objectif est ainsi d’accroître la visibilité de la recherche calédonienne et son attractivité. Désormais en voie de finalisation après validation de ses statuts par le ministère de l’ESR, le Presica devrait voir le jour prochainement.

L’université, « révélateur de lacunes accumulées »

Sur le constat de l’échec à l’université, la Nouvelle-Calédonie n’est pas mieux lotie que la Métropole. Gaël Lagadec tente une explication : « Beaucoup s’y inscrivent sans avoir acquis les fondamentaux requis pour l’université. (…) Reste que les assises ont montré que ce débat sur la transition lycée/université se pose dans des termes très similaires à ceux concernant la transition collège/lycée. Les lacunes du système éducatif français forment donc une chaîne, dont le bout, la sortie est l’université, qui en est donc le révélateur ultime. » Ce à quoi s’ajoute « une orientation qui se fait à l’envers : les meilleurs étudiants se dirigent vers les filières courtes sélectives (type BTS), les autres, pourtant les moins armés pour cela, s’orientent par défaut vers les études longues. » D’où les abandons, nombreux, et les échecs. Pour le comité territorial, une piste est à creuser : « Remettre le système à l’endroit, c’est-à-dire les bacs généraux dans les filières universitaires, les autres dans les formations de type BTS ou dans une optique d’insertion dans la vie active. »

L’enseignement supérieur et la recherche calédonienne en chiffres

4 000 étudiants inscrits dans le supérieur en NC en 2010 et 1 920 jeunes Calédoniens recensés hors de NC. Quelque 65 enseignants-chercheurs à l’université et une quarantaine de chercheurs dans les autres organismes, et environ 45 doctorants sur le territoire, inscrits à l’École doctorale. Source : IDC-NC, 2010, et www.assises-esr.fr/les-assises-territoriales/nouvelle-caledonie

Paru dans :

Dans la rubrique
Formation
Nombre de vues
2254

 Pour suivre l'actualité, abonnez-vous à notre lettre d'information.

MADE IN

Journal économique de Nouvelle-Calédonie

Bureaux

Immeuble Oceanic
1er étage
3, rue Henri Simonin
Ducos

Courrier

MADE IN
BP 27035
Nouméa Cedex
Nouvelle-Calédonie

Contacts

Tél. : (687) 281 291
 Rédaction
 Publicité

FINC Le magazine Made In est une publication de la Fédération des Industries de Nouvelle-Caledonie -  Voir le site
 Copyright @ FINC - 2007-2018 | Conception et réalisation :  PAO Production