Depuis 2003, le magazine de l'information économique calédonienne
Depuis 2003, le magazine de l'information économique calédonienne
Publié le
12 Juil. 2016

Il faut maintenant imaginer le FIAF de demain

Séverine Zimmer, chef de projet du FIAF
Séverine Zimmer, chef de projet du FIAF

Paru dans :

Dans la rubrique
Formation
Nombre de vues
132

Le séminaire de fin de formation a permis de discuter, par groupes paritaires, des priorités, des menaces et des risques. Il en ressort un consensus sur la vision à long terme du FIAF.

Que ressort-il de cette formation ?

Séverine Zimmer : Tout d’abord, il faut noter l’effet très bénéfique de la formation sur la cohésion du groupe. En termes de plan d’action à court terme, les administrateurs sont aujourd’hui prêts à définir des objectifs clairs et des règles de gestion. Tous ont pris conscience de leur responsabilité en tant qu’administrateurs et de ce que l’on attend d’eux. Ils ont également compris que c’est à eux de donner l’impulsion, la structure juridique et politique au Fonds. Ils ont reconnu l’importance de l’information et de la communication à faire autour du FIAF dans les mois à venir. La récolte des données est une des questions importantes sur laquelle il va falloir travailler, pour ensuite, pouvoir adapter les besoins aux enjeux de montée en compétence du pays.

Quels sont les risques qui peuvent poindre ?

S. Z. : Déjà, il existe des zones de vigilance. Il est notamment indispensable que les administrateurs s’assurent des compétences de l’équipe technique. Ce sont les permanents qui vont permettre de faire vivre le Fonds, vont proposer une offre de proximité et vont éviter une surcharge administrative. Une autre zone de vigilance concerne les aspects qualité et juridique du Fonds.

Les menaces, quant à elles, tiennent au transfert de charges, à l’appropriation du FIAF par tous les acteurs, au risque de toucher trop peu d’entreprises… Il faut éviter à tout prix que ceux qui en profitent soient ceux qui font déjà de la formation. Enfin, le système informatique va soutenir l’activité et va aider à brasser les données, à communiquer… il faut bien le choisir.

Quelle est la prochaine étape ?

S. Z. : Elle consiste à échanger avec l’ensemble des administrateurs. Sur la base de cette formation, l’objectif est aujourd’hui d’imaginer le FIAF de demain et ce que l’on veut à trois ans. Pour cela, nous allons retravailler ensemble toutes les thématiques abordées durant le séminaire.

Les 7 piliers pour qu’un FIAF fonctionne

  • Le prix : parce que ce qui est gratuit n’a pas de valeur.
  • Le service : il faut éviter le risque bureaucratique et il faut donc s’engager dans les services.
  • Le temps : il est impératif de garantir une politique dans la durée.
  • Le lieu : il est nécessaire de prendre en compte l’effet éloignement. Il faut savoir comment organiser les relais.
  • Les branches : l’idée est d’adopter une logique de branches en identifiant les grands secteurs et les noyaux durs. Il faut favoriser les transversalités.
  • La trésorerie : Il est important de veiller à ne pas faire de réserves. Il faut consommer l’argent disponible sans le surconsommer.
  • La proximité : il est nécessaire d’être proactif et de communiquer auprès des secteurs les plus éloignés. « L’eau a tendance à toujours couler au même endroit. Éviter de la laisser couler là où elle s’écoule naturellement, mais bien aller sur des territoires qui ne sont pas irrigués, à savoir les entreprises de moins de 10 salariés, celles qui ne consomment pas de formation, les publics potentiellement loin de la formation », a imagé le directeur d’AGFOS-PME pour évoquer la notion de proximité. 

Auteur

Rédaction Made In

Rédaction Made In

L'équipe de rédaction Made In est composée d'intervenants ponctuels mais aussi de journalistes présents depuis plusieurs années. Ces derniers ont d'ailleurs leur propres signatures sur les articles qu'ils rédigent.

Paru dans :

Dans la rubrique
Formation
Nombre de vues
132

 Pour suivre l'actualité, abonnez-vous à notre lettre d'information.

MADE IN

Journal économique de Nouvelle-Calédonie

Bureaux

Immeuble Oceanic
1er étage
3, rue Henri Simonin
Ducos

Courrier

MADE IN
BP 27035
Nouméa Cedex
Nouvelle-Calédonie

Contacts

Tél. : (687) 281 291
 Rédaction
 Publicité

FINC Le magazine Made In est une publication de la Fédération des Industries de Nouvelle-Caledonie -  Voir le site
 Copyright @ FINC - 2007-2018 | Conception et réalisation :  PAO Production