Depuis 2003, le magazine de l'information économique calédonienne
Depuis 2003, le magazine de l'information économique calédonienne
Publié le
24 Avr. 2013

Actus de la mine

Actus de la mine

Paru dans :

Dans la rubrique
Actus des industriels
Nombre de vues
1298
Entreprise(s) citée(s)

KNS - Première coulée

À l’heure où nous écrivons ces lignes, elle n’a toujours pas eu lieu. « Elle », c’est la première coulée tant attendue de l’usine du Nord. Programmée pour le début du mois d’avril, voilà une étape symbolique et cruciale. Concrètement, elle est rendue possible par la mise en service du four, chargé d’un mélange d’acier, de composé de fer et de ferronickel (venu de l’usine de Falcondo en République Dominicaine) et chauffé à 1 000 °C. L’objectif est bien d’obtenir un bain de métal à température homogène avant de procéder à la coulée. Une fois les conditions réunies, les équipes dédiées pourront alors percer le four pour la première fois, afin que s’en échappe le métal fondu. Un moment historique, comme l’a dit elle-même la société métallurgique, aboutissement de nombreuses années d’efforts, d’études, de travaux. Le chemin n’a pas été simple depuis l’Accord de Bercy en 1998 et la création de la co-entreprise, aujourd’hui formée à 51 % par la SMSP et 49 % par le groupe mondial Xstrata. Avec cette première coulée, la voie est ouverte pour la mise en production et la montée en puissance de l’installation pyrométallurgique. L’objectif de production, fixé à 60 000 tonnes de nickel contenu par an, devrait être atteint en 2014, estime l’industriel, optimiste quant au bon déroulement des opérations dans les mois à venir. En attendant, et dans la mesure où seule la première des deux lignes de production est à l’heure actuelle opérationnelle, KNS vise la production de 17 000 tonnes de ferronickel pour l’année 2013.

Calendrier : fin juillet 2013, entrée en service de la ligne 1 de la centrale électrique ; novembre 2013 : entrée en service de la ligne 2 de l’usine ; 1er trimestre 2014 : entrée en service de la ligne 2 de la centrale électrique.

Vale va-t-il mieux ?

Du côté du Grand Sud, rien ne filtrait encore début avril sur l’état de santé de l’usine hydrométallurgique. Les rares échos semblaient néanmoins optimistes, et les objectifs fixés pour ce début auraient été atteints. Pour mémoire, l’usine du Grand Sud avait connu un sévère coup d’arrêt en mai 2012, après une fuite au niveau de l’usine de production d’acide. L’objectif affiché en fin d’année dernière, après réparation, était la production, au cours du premier trimestre 2013, de 5 000 tonnes contenant au moins 90 % d’oxyde de nickel.

Paru dans :

Dans la rubrique
Actus des industriels
Nombre de vues
1298
Entreprise(s) citée(s)

 Pour suivre l'actualité, abonnez-vous à notre lettre d'information.

MADE IN

Journal économique de Nouvelle-Calédonie

Bureaux

Immeuble Oceanic
1er étage
3, rue Henri Simonin
Ducos

Courrier

MADE IN
BP 27035
Nouméa Cedex
Nouvelle-Calédonie

Contacts

Tél. : (687) 281 291
 Rédaction
 Publicité

FINC Le magazine Made In est une publication de la Fédération des Industries de Nouvelle-Caledonie -  Voir le site
 Copyright @ FINC - 2007-2018 | Conception et réalisation :  PAO Production