Depuis 2003, le magazine de l'information économique calédonienne
Depuis 2003, le magazine de l'information économique calédonienne
Publié le
19 Avr. 2016

Le grand large : La passion du poisson

La société compte six salariés qui transforment près de 50 tonnes de produits par an.
La société compte six salariés qui transforment près de 50 tonnes de produits par an.

Paru dans :

Dans la rubrique
Nouveaux adhérents
Nombre de vues
170
Entreprise(s) citée(s)

Installée au Mont-Dore, la société Le Grand Large est experte dans la salaison et le fumage de poissons qu’elle écoule auprès de la grande distribution, des collectivités, des hôtels et des restaurants.

En 2008, Thierry Thebault rachète la société Le Grand Large spécialisée dans la salaison et le fumage de poissons, dont le saumon, pour la grande distribution. Très vite, le chef d’entreprise élargit son activité aux CHR (collectivités, hôtels et restaurants) et dans la foulée sa gamme de produits de poissons transformés « afin de répondre à un besoin dans la restauration ». « Car à l’époque, reprend Thierry Thebault, on trouvait essentiellement des poissons pêchés dans nos eaux tels que le tazar ou le thon. » Sole, bar, sardine, cabillaud, turbo, truite, saumon... la société s’illustre désormais dans une gamme comprenant une vingtaine de poissons pêchés, pour l’essentiel, sur les côtes de l’Europe du Nord, « un gage de qualité ».

Deux embauches à la clé

C’est dans son laboratoire de transformation, niché au cœur de Robinson, que l’équipe, composée de six salariés, « prépare les poissons de manière à ce qu’ils soient consommables ». Découpe en filets, fumage à partir d’essences de bois locales et emballage. « Tous nos produits sont conditionnés à la main selon un procédé artisanal dans un souci de qualité », relève le gérant. Depuis le début de l’année, la société s’est lancée dans un autre créneau : les crustacés (langoustine) et les coquilles (couteau, bulot, palourde, etc.) et nourrit un ambitieux projet avec la Restauration française : amener d’autres poissons dans les assiettes des scolaires. Autres nouveautés : deux embauches imminentes et un déménagement des locaux « d’ici deux ans au plus tard ».

Récemment arrivé au sein de la FINC, ce nouvel adhérent justifie son choix par la mise en place de la TGC et l’inquiétude qu’elle génère car « notre activité de transformation nous exempte de certaines taxes comme la TGI et la TSPA nous permettant de nous maintenir et d’être compétitif en termes de prix. » Et il compte bien faire entendre sa voix.

Nathalie Vermorel

Paru dans :

Dans la rubrique
Nouveaux adhérents
Nombre de vues
170
Entreprise(s) citée(s)

 Pour suivre l'actualité, abonnez-vous à notre lettre d'information.

MADE IN

Journal économique de Nouvelle-Calédonie

Bureaux

Immeuble Oceanic
1er étage
3, rue Henri Simonin
Ducos

Courrier

MADE IN
BP 27035
Nouméa Cedex
Nouvelle-Calédonie

Contacts

Tél. : (687) 281 291
 Rédaction
 Publicité

FINC Le magazine Made In est une publication de la Fédération des Industries de Nouvelle-Caledonie -  Voir le site
 Copyright @ FINC - 2007-2018 | Conception et réalisation :  PAO Production