Depuis 2003, le magazine de l'information économique calédonienne
Depuis 2003, le magazine de l'information économique calédonienne
Publié le
05 Avr. 2010

Socalait parie sur l’avenir du yaourt

La gamme Tennessee Farm compte désormais 17 références, dont dix nouveautés, entièrement relookées. Des yaourts nature, sucrés, aromatisés (coco, vanille et fraise), aux fruits (fraises et mangues), des flans chocolat ou vanille… De quoi ravir les gourmands.
La gamme Tennessee Farm compte désormais 17 références, dont dix nouveautés, entièrement relookées. Des yaourts nature, sucrés, aromatisés (coco, vanille et fraise), aux fruits (fraises et mangues), des flans chocolat ou vanille… De quoi ravir les gourmands.

Paru dans :

Dans la rubrique
Actus des industriels
Nombre de vues
4713
Entreprise(s) citée(s)

Source de plaisir et de santé, le yaourt a encore de beaux jours devant lui. C’est en tout cas le pari fait par Henry Calonne, dirigeant de Socalait, qui a décidé de racheter l’usine de production de Nestlé en décembre dernier.

Depuis 2003, dans le cadre d’un contrat de coproduction de cinq ans, les yaourts de Socalait (des marques Tennessee Farm et Yoplait) étaient fabriqués dans l’usine de Nestlé. A l’issue de ce contrat, prolongé de 18 mois pour finaliser les discussions, Henry Calonne a fait le choix de racheter cette unité de production, de récupérer les volumes produits initialement par Nestlé et de développer ses propres marques. Une décision renforcée par le fait que, « dans le cadre d’une stratégie mondiale, Nestlé souhaite de plus en plus se dégager de ce créneau de l’ultra-frais », ainsi que le précise le chef d’entreprise.
L’accord de rachat a donc été conclu à la fin de l’année dernière. L’objectif est double. D’une part, Socalait veut développer rapidement les produits qui n’étaient pas encore fabriqués sous la marque Yoplait, et d’autre part, elle entend déployer la marque Tennessee Farm, en la positionnant 10 à 15 % moins cher que ses produits fabriqués sous licence. « Aujourd’hui, la consommation de yaourts est de 10 kilos par an et par habitant en Calédonie, indique Henry Calonne. Aux Antilles, elle est de 30 kilos et en métropole de 40 kilos. Nous avons donc encore de la marge. En développant le marché, nous voulons réduire nos coûts de production. Ce qui nous permettra de proposer des produits à un prix abordable et accessible au plus grand nombre. »

Réorganisation des sites et de la distribution

Bien entendu, ce rachat devrait engendrer un développement des investissements pour optimiser les outils de production. D’ailleurs, dans ce cadre, Henry Calonne a d’ores et déjà prévu une réorganisation des sites. Sachant, en plus, qu’avec cette nouvelle unité de production Socalait a doublé ses effectifs, passant de cinquante à une centaine d’employés. « Nous allons transférer dans les semaines à venir le reste de la production de Socalait - à savoir les fromages frais et les yaourts à boire - actuellement à Numbo, sur l’usine du 6e Km. Le site de Numbo sera ensuite totalement réaménagé en plateforme de distribution en froid positif. » En termes de volume, les prévisions tablent sur 2 000 tonnes par an – quantités précédemment fabriquées par Tennessee Farm Laiterie et Nestlé. Reste toutefois à savoir si les distributeurs joueront la carte de la production locale, alors même que des produits UHT* importés, présentés à tort comme des yaourts, ont fait leur apparition dans le rayon frais et grignotent l’espace des Tennessee Farm et autres Yoplait.

*Ultra Haute Température

Paru dans :

Dans la rubrique
Actus des industriels
Nombre de vues
4713
Entreprise(s) citée(s)

 Pour suivre l'actualité, abonnez-vous à notre lettre d'information.

MADE IN

Journal économique de Nouvelle-Calédonie

Bureaux

Immeuble Oceanic
1er étage
3, rue Henri Simonin
Ducos

Courrier

MADE IN
BP 27035
Nouméa Cedex
Nouvelle-Calédonie

Contacts

Tél. : (687) 281 291
 Rédaction
 Publicité

FINC Le magazine Made In est une publication de la Fédération des Industries de Nouvelle-Caledonie -  Voir le site
 Copyright @ FINC - 2007-2018 | Conception et réalisation :  PAO Production