Depuis 2003, le magazine de l'information économique calédonienne
Depuis 2003, le magazine de l'information économique calédonienne
Publié le
07 Déc. 2010

Rotocal protège la terre et l’eau

L’assemblage de l’Épurfix est réalisé par Rotocal. Sous le couvercle et son chapeau de ventilation est installée une plaque de répartition qui diffuse uniformément les effluents sur le milieu filtrant en « copeaux de coco », breveté par PremierTech Environnement (photo ci-dessous).
L’assemblage de l’Épurfix est réalisé par Rotocal. Sous le couvercle et son chapeau de ventilation est installée une plaque de répartition qui diffuse uniformément les effluents sur le milieu filtrant en « copeaux de coco », breveté par PremierTech Environnement (photo ci-dessous).

Paru dans :

Dans la rubrique
Actus des industriels
Nombre de vues
4586
Entreprise(s) citée(s)

Respectueux de l’environnement, Rotocal propose des solutions d’assainissement innovantes qui n’utilisent pas le terrain comme milieu filtrant.

« Notre terre est précieuse et doit être protégée. » Depuis sa création, Rotocal, spécialiste du rotomoulage, a fait de l’environnement son cheval de bataille. Avec l’expertise de son partenaire Calona Purflo et la technologie PremierTech Environnement, il propose un procédé écologique, compact et fiable, pour une préservation optimale de l’environnement. « L’Épurfix a été conçu pour traiter les eaux usées d’une ou plusieurs familles, sans utiliser le terrain comme milieu filtrant, explique Claude Grosjean, le nouveau directeur de Rotocal. Il se compose d’une fosse toutes eaux classique et d’un caisson étanche en polyéthylène rotomoulé contenant le filtre en coco broyé, et qui fonctionne comme une mini station d’épuration, avec un matériau naturel sans énergie extérieure. »

Agréé par deux ministères

Ce système de traitement a reçu l’agrément du ministère de la Santé et de celui de l’Écologie, de l’Énergie et du Développement durable, notamment grâce au filtre organique, naturel et efficace pendant 10 ans, qu’il utilise. « Ce filtre en coco assure le traitement biologique, la filtration et la rétention des polluants jusqu’à leur dégradation, promet Claude Grosjean. Ainsi, il constitue une véritable barrière physique qui, tout en protégeant le sol en place, assure une longévité de la zone d’infiltration. » D’ailleurs, les derniers tests réalisés mettent en avant une élimination à 98 % de la pollution. L’eau en sortie peut même être collectée et recyclée pour l’arrosage des espaces verts de type goutte à goutte ou enterré.
Dédié aux maisons individuelles ou en lotissement, ce système compact (5 m x 2,04 m) peut être mis en place sans travaux de terrassement ni manutentions lourdes. Il peut aussi remplacer aisément une installation vieillissante.

Charlotte Antoine

Paru dans :

Dans la rubrique
Actus des industriels
Nombre de vues
4586
Entreprise(s) citée(s)

 Pour suivre l'actualité, abonnez-vous à notre lettre d'information.

MADE IN

Journal économique de Nouvelle-Calédonie

Bureaux

Immeuble Oceanic
1er étage
3, rue Henri Simonin
Ducos

Courrier

MADE IN
BP 27035
Nouméa Cedex
Nouvelle-Calédonie

Contacts

Tél. : (687) 281 291
 Rédaction
 Publicité

FINC Le magazine Made In est une publication de la Fédération des Industries de Nouvelle-Caledonie -  Voir le site
 Copyright @ FINC - 2007-2018 | Conception et réalisation :  PAO Production