Depuis 2003, le magazine de l'information économique calédonienne
Depuis 2003, le magazine de l'information économique calédonienne
Publié le
02 Déc. 2012

Sun Ray dans la cour des grands

Durant ces quatre jours, Pierrick Maury a eu l’occasion d’avoir des entretiens  avec le Premier ministre, le ministre du Commerce extérieur ainsi qu’avec  le sénateur en charge du développement durable et de l’écologie.
Durant ces quatre jours, Pierrick Maury a eu l’occasion d’avoir des entretiens avec le Premier ministre, le ministre du Commerce extérieur ainsi qu’avec le sénateur en charge du développement durable et de l’écologie.

Paru dans :

Dans la rubrique
Actus des industriels
Nombre de vues
1702
Entreprise(s) citée(s)

Sun Ray a été convié à rejoindre la délégation du Premier ministre Jean-Marc Ayrault lors de son déplacement aux Philippines et à Singapour. Une première pour une entreprise calédonienne.

La première prise de contact a été faite par le cabinet du Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, un soir, tard… début octobre. Un coup de fil à Sun Ray pour l’inviter à intégrer la délégation du Premier ministre dans le cadre de son voyage officiel à Singapour et aux Philippines du 18 au 21 octobre. Peu de jours pour préparer pareille aventure, mais impossible de refuser l’invitation. « Depuis plus d’un an, nous prospectons sur la zone Singapour, Malaisie et Philippines, via Ubifrance, raconte Pierrick Maury, directeur administratif et financier de Sun Ray. Nous ressortions dans le fichier comme « entreprise française, prospectant dans la zone avec un produit d’actualité, les chauffe-eau solaires, et dans une logique économique »…
Sun Ray a donc pris place parmi les 20 entreprises accompagnant le Premier ministre, dont EADS, Alstom, Peugeot Citroën ou encore Pernod Ricard pour quatre jours de visite officielle. Une première pour Sun Ray, mais aussi pour les entreprises calédoniennes. « Jusqu’alors, aucune n’avait fait partie d’une délégation ministérielle. Derrière nous, il y avait toute l’industrie calédonienne », assure Pierrick Maury.

Formidable opportunité

Le DAF de Sun Ray a endossé son plus beau costume pour aller à la rencontre du Premier ministre, du ministre du Commerce extérieur et du sénateur en charge du développement durable et de l’écologie. Auprès des interlocuteurs gouvernementaux, le message à porter était double. « Il était important de rappeler qu’il existe des outils à l’export qui ne fonctionnent pas forcément en Calédonie, notamment par méconnaissance des interlocuteurs locaux, souligne Pierrick Maury. Quant aux autres outils, ils ne sont pas accessibles aux entreprises calédoniennes. »
Outre les ministres et sénateurs français, la société a également pu rencontrer les institutions publiques de Singapour et des Philippines. « Grâce à ce voyage, nous avons eu accès à des personnes et des entreprises que nous n’aurions jamais pu rencontrer autrement. » En effet, il est impossible pour une entreprise privée qui prospecte dans la zone de rencontrer les décisionnaires publics. Tout entretien est considéré comme de la corruption. Autant dire que le voyage a été une formidable opportunité pour Sun Ray. « Singapouriens et Philippins ne rencontraient pas une entreprise privée, mais une délégation, souligne Pierrick Maury. Nous avons gagné un temps précieux. »

Sans accréditation, pas de commercialisation possible

L’avantage est que Sun Ray a ainsi pu s’entretenir directement avec les décisionnaires des institutions publiques qui accréditent les produits avant de pouvoir les commercialiser sur la zone. Sans accréditation, pas de commercialisation possible. « Aujourd’hui, ils connaissent notre société et nos produits qui répondent aux attentes de leurs marchés. Il n’y a pas de barrière pour obtenir l’accréditation, charge à nous d’entamer les démarches officielles. »
Contacts et échanges ont donc été très fructueux et Sun Ray n’entend pas s’arrêter en si bon chemin. Dans un premier temps, les organisateurs de ce déplacement, en l’occurrence le Medef international, attendent d’avoir un retour sur la participation de Sun Ray à la délégation officielle, et notamment en matière de de retombées commerciales sur la zone. « Nous devons ensuite communiquer sur les autres zones que nous souhaitons prospecter et pour lesquelles nous pourrions intégrer, une nouvelle fois, une délégation ministérielle », complète Pierrick Maury.
Pour l’heure, le directeur administratif et financier de Sun Ray note les nombreuses problématiques des Philippines notamment, communes à celles de la Nouvelle-Calédonie. « Le pays enregistre 6 % de croissance, construit à tout-va, a des besoins en eau chaude, a de la place… Il y a certainement des choses à envisager entre nos deux collectivités ». Une porte d’entrée pour développer le potentiel industriel calédonien ?

Charlotte Antoine

Auteur

Rédaction Made In

Rédaction Made In

L'équipe de rédaction Made In est composée d'intervenants ponctuels mais aussi de journalistes présents depuis plusieurs années. Ces derniers ont d'ailleurs leur propres signatures sur les articles qu'ils rédigent.

Paru dans :

Dans la rubrique
Actus des industriels
Nombre de vues
1702
Entreprise(s) citée(s)

 Pour suivre l'actualité, abonnez-vous à notre lettre d'information.

MADE IN

Journal économique de Nouvelle-Calédonie

Bureaux

Immeuble Oceanic
1er étage
3, rue Henri Simonin
Ducos

Courrier

MADE IN
BP 27035
Nouméa Cedex
Nouvelle-Calédonie

Contacts

Tél. : (687) 281 291
 Rédaction
 Publicité

FINC Le magazine Made In est une publication de la Fédération des Industries de Nouvelle-Caledonie -  Voir le site
 Copyright @ FINC - 2007-2018 | Conception et réalisation :  PAO Production