Depuis 2003, le magazine de l'information économique calédonienne
Depuis 2003, le magazine de l'information économique calédonienne
Publié le
24 Avr. 2013

Free Energy lance la première clim’ solaire

Free Energy lance la première clim’ solaire

Paru dans :

Dans la rubrique
Actus des industriels
Nombre de vues
3176

Plus il fait chaud et plus le soleil devient l'allié de notre fraîcheur intérieure. C'est le concept de la climatisation solaire commercialisée depuis 2012 par Free Energy selon un procédé qui existe depuis une dizaine d'années.

Pour en finir avec les pics de consommation énergétique, il est aujourd'hui possible d'investir dans la climatisation solaire. L'entreprise Free Energy fait le pari de cette nouvelle manière d'apporter de la fraîcheur dans vos pièces. « Cela fait trois ans que nous sommes sur le coup, explique Hervé Chauvin, directeur de l'entreprise spécialisée dans la vente de chauffe-eau solaire. Il a fallu prendre le temps de parvenir à être autonome, pour assurer toutes les étapes : bureau d'étude, fabrication, installation et maintenance. »
Ce procédé existe depuis une dizaine d'années et fonctionne grâce à un principe physique simple : l'évaporation de l'eau dans le vide. Ce changement d'état provoque en effet naturellement un dégagement de froid. Et c'est ce froid, emprisonné dans les canalisations, qui vient rafraîchir votre espace. Plus besoin de compresseurs comme avec les systèmes classiques ; en d'autres termes, plus de consommation énergétique.

Un cycle renouvelable à l'infini

« La chaleur emprisonnée par les capteurs solaires produit un circuit d'eau chaude. À l'intérieur de l'enceinte sous vide, l'eau s'évapore et laisse ainsi échapper du froid », poursuit Hervé Chauvin.
Mais alors, que se passe-t-il lorsque toute l'eau s'est évaporée ? La vapeur d'eau est récupérée grâce à des cristaux de silicagel. C'est ce que l'on appelle le système de régénération par adsorption. Le silicagel étant lui-même régénéré grâce à l'eau chaude produite via les capteurs solaires, le tour est joué : le cycle est renouvelable à l'infini.

Rentabilisé en 15 ans

Pour rafraîchir un espace de 150 m2, 10 kilowatts sont nécessaires. Cela correspond à un champ de 70 m2 de capteurs spécifiques. Dans cet exemple, le coût total de l'opération s'élève à 16 millions de francs CFP. Un investissement rentabilisé en une quinzaine d'années selon le directeur de Free Energy : « Le coût peut paraître rédhibitoire, mais travailler sous vide requiert des matériaux d'une très haute technologie. Il faut également comprendre que ce procédé ne provoque pas d'usure, la durée de vie de l'installation est donc quasi illimitée. » À l'heure où les consommations en électricité grimpent en flèche, Free Energy souhaite convaincre les entreprises calédoniennes de se lancer dans cette nouvelle climatisation durable dont 500 unités tournent actuellement dans le monde, principalement aux États-Unis et au Japon.

Auteur

Rédaction Made In

Rédaction Made In

L'équipe de rédaction Made In est composée d'intervenants ponctuels mais aussi de journalistes présents depuis plusieurs années. Ces derniers ont d'ailleurs leur propres signatures sur les articles qu'ils rédigent.

Paru dans :

Dans la rubrique
Actus des industriels
Nombre de vues
3176

 Pour suivre l'actualité, abonnez-vous à notre lettre d'information.

MADE IN

Journal économique de Nouvelle-Calédonie

Bureaux

Immeuble Oceanic
1er étage
3, rue Henri Simonin
Ducos

Courrier

MADE IN
BP 27035
Nouméa Cedex
Nouvelle-Calédonie

Contacts

Tél. : (687) 281 291
 Rédaction
 Publicité

FINC Le magazine Made In est une publication de la Fédération des Industries de Nouvelle-Caledonie -  Voir le site
 Copyright @ FINC - 2007-2018 | Conception et réalisation :  PAO Production