Depuis 2003, le magazine de l'information économique calédonienne
Depuis 2003, le magazine de l'information économique calédonienne
Publié le
24 Avr. 2013

Une géologue aux commandes du site minier de Poum

Une géologue aux commandes du site minier de Poum

Paru dans :

Dans la rubrique
Actus des industriels
Nombre de vues
3091
Entreprise(s) citée(s)

Qui a dit que la mine était un univers masculin ? La SLN compte 250 femmes sur ses 2 200 salariés, qu’elle a mises à l’honneur à l’occasion de la Journée de la femme le 8 mars dernier. Parmi elles, la première responsable de site minier, Isabelle Laurec. Rencontre.

Contrairement à l'idée que l'on pourrait s'en faire, Isabelle Laurec l'affirme, elle n'a jamais eu l'impression de se prédestiner à un métier d'homme. « Je me souviens d'ailleurs que lors de ma spécialisation en géologie minière, nous étions plus de filles que de garçons. » Mettre en œuvre les actions et ne pas se contenter de les proposer, voilà ce qui motive cette diplômée de l'École nationale supérieure de géologie de Nancy. Depuis deux ans, elle dirige la mine de Poum qui emploie une trentaine de personnes, à parts égales entre agents SLN et sous-traitants. Elle est également correspondante de la SLN vis-à-vis de l'entreprise SMGM pour la mine tâcheronnée de l’Étoile du Nord. En 2000, Isabelle Laurec avait effectué un premier stage à la SMSP (Ouaco) et avait apprécié cette expérience.
Sur le terrain, évoluer dans un environnement initialement masculin n'a jamais était source d'inquiétude pour la jeune femme. « Mon premier maître de stage m'avait rapidement rassurée : un chef est jugé sur ce qu’il fait et pas sur ce qu’il est. »
Et les compétences d'Isabelle Laurec ne sont plus à prouver, comme l'explique Sébastien Lafargue, en charge des tâcherons de la SLN : « Dans un contexte difficile dû à un isolement important et un périmètre étendu, Isabelle montre que, dans un milieu encore très masculin, une femme a aussi sa place. Les trois sites dont elle est responsable sont toujours au-dessus des objectifs qui lui sont fixés. La mine de Poum qu'elle exploite avec son équipe est un site remarquablement tenu, qui pourrait faire pâlir quelques exploitants "hommes". »

Faire de sa différence une force

Après une première expérience sur mine au centre de formation des mines et carrières de Poro, Isabelle Laurec quitte le territoire en 2006, direction Grenoble où elle devient responsable d'une unité de traitement de granulats. De la conduite d'engins à la maintenance, elle touche à tous les métiers de la chaîne. « Quand mon équipe m’a vue arriver, j'ai entendu : Zut ! Une fille, ça va nous faire des bras en moins. » Mais finalement, lorsqu’il a fallu trouver quelqu'un pour rentrer dans les cribles, ils ont su tirer avantage de la situation. « Et oui, même dans les métiers physiques, les petits gabarits d'1 m 63 peuvent devenir utiles, car ils passent partout » plaisante-t-elle. De par son expérience, Isabelle Laurec a le sentiment que les craintes les plus tenaces émanent de la hiérarchie. « Va-t-elle y arriver en tant que femme ? C'est une interrogation qu’on lit davantage dans les yeux de ses supérieurs. Sur le terrain, la fonction prend rapidement le pas sur le reste, et l’étonnement des premiers jours laisse vite la place aux relations professionnelles. »

Évolution des mentalités

Aujourd'hui, la géologue de 34 ans est une femme satisfaite sur le terrain professionnel. Isabelle Laurec est aussi mère de deux jeunes enfants, une situation qui n'a pas entravé son évolution de carrière. « J'ai eu la chance de rencontrer des personnes qui m'ont fait confiance. C'est d'ailleurs au cours de mon congé maternité que la proposition du poste à Poum m'a été faite. » Selon Isabelle Laurec, la complexité n'est pas d'être maman, mais parent. « On admet qu'une mère quitte le travail plus tôt pour aller chercher son enfant à l'école. Mais ce n'est pas tout à fait pareil pour les hommes. » Peut-être est-ce maintenant en faveur des pères que les mentalités doivent évoluer ?

Coralie Chaillan

Auteur

Rédaction Made In

Rédaction Made In

L'équipe de rédaction Made In est composée d'intervenants ponctuels mais aussi de journalistes présents depuis plusieurs années. Ces derniers ont d'ailleurs leur propres signatures sur les articles qu'ils rédigent.

Paru dans :

Dans la rubrique
Actus des industriels
Nombre de vues
3091
Entreprise(s) citée(s)

 Pour suivre l'actualité, abonnez-vous à notre lettre d'information.

MADE IN

Journal économique de Nouvelle-Calédonie

Bureaux

Immeuble Oceanic
1er étage
3, rue Henri Simonin
Ducos

Courrier

MADE IN
BP 27035
Nouméa Cedex
Nouvelle-Calédonie

Contacts

Tél. : (687) 281 291
 Rédaction
 Publicité

FINC Le magazine Made In est une publication de la Fédération des Industries de Nouvelle-Caledonie -  Voir le site
 Copyright @ FINC - 2007-2018 | Conception et réalisation :  PAO Production