Depuis 2003, le magazine de l'information économique calédonienne
Depuis 2003, le magazine de l'information économique calédonienne
Publié le
10 Déc. 2013

Pacific-One mise sur la qualité supérieure

Paru dans :

Dans la rubrique
Actus des industriels
Nombre de vues
739

L’entreprise de transformation de saumon très haut de gamme traverse une période financière difficile. Pour sortir la tête de l’eau, Pacific-One espère exporter ses recettes Gravlaks 100 % locales.

« J'ai investi ma vie dans cette entreprise, aujourd'hui il ne me reste que l'espoir. » Dominique Muller est un perfectionniste, un passionné. Alors, même s'il a le moral en berne, avec son épouse, Margotte, ils redoublent d'efforts pour confectionner minutieusement ses recettes. « Tout doit être parfait. Nous sommes ici pour créer et animer les plaisirs de la bouche. Nous souhaitons apporter une richesse nouvelle, pleine de créativité et d'énergie. » La quête d'innovation rythme le quotidien de cette fine équipe. Elle respire saumon, sept jours sur sept. Pourtant, leur enthousiasme débordant ne semble plus suffisant. Depuis le mois de juin, le couple ne peut que constater une baisse conséquente de ses ventes. « Nous proposons un produit de niche qui attire étonnamment davantage les classes moyennes que les classes supérieures. Dans la morosité actuelle, l'art de la table doit être privilégié. C'est souvent un moment de partage en famille, ou un moment exceptionnel, égoïstement à deux ou encore entre amis… Il est donc important que les fins consommateurs puissent en savourant, s'évader et se cultiver ! »

Un savoir-faire unique

S'il y a bien une chose en laquelle Dominique Muller croit, c'est dans le potentiel innovant de Pacific-One. « Nous cultivons l'ambition de proposer aux gourmets un voyage culinaire unique, parsemé d'herbes aromatiques fraîches et locales. » Dominique et Margotte ne misent que sur une matière première supérieure de grade sashimi, importée de Norvège. Et c'est la gamme Gravlaks, à déguster en tranches, tartare, suprême, ou encore en pavé broussard, qui fait la fierté du couple. « Nous avons créé 16 saveurs uniques, nous apportons une réelle valeur ajoutée. » Une innovation qui a nécessité un investissement de plus de 10 millions de francs. « Notre chiffre d'affaires est estimé aux alentours de 35 millions de francs. Notre souci, c'est le manque de trésorerie inhérent au besoin en stock. » « Nous innovons ici avec un produit multiculturel de qualité supérieure, un savoir-faire "local" tout à fait surprenant qu’il faut absolument développer et exporter au-delà de ses frontières », insiste Dominique Muller.

Recherche Investisseurs

Le Vanuatu, par la voix de son consul, récemment en visite sur le Territoire, a affiché son intérêt. Actuellement, Pacific-One travaille avec les services de la douane et l'Adecal, l'Agence de développement économique de la Nouvelle-Calédonie, afin de trouver le moyen de parvenir à exporter.  « C'est peut-être un produit de niche, mais un produit de luxe qui mérite l'attention du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, l'appui et le soutien des plus grandes marques, des plus prestigieux ambassadeurs de lignes internationales… aériennes et maritimes ! »

Coralie Chaillan

Paru dans :

Dans la rubrique
Actus des industriels
Nombre de vues
739

 Pour suivre l'actualité, abonnez-vous à notre lettre d'information.

MADE IN

Journal économique de Nouvelle-Calédonie

Bureaux

Immeuble Oceanic
1er étage
3, rue Henri Simonin
Ducos

Courrier

MADE IN
BP 27035
Nouméa Cedex
Nouvelle-Calédonie

Contacts

Tél. : (687) 281 291
 Rédaction
 Publicité

FINC Le magazine Made In est une publication de la Fédération des Industries de Nouvelle-Caledonie -  Voir le site
 Copyright @ FINC - 2007-2018 | Conception et réalisation :  PAO Production