Depuis 2003, le magazine de l'information économique calédonienne
Depuis 2003, le magazine de l'information économique calédonienne
Publié le
25 Avr. 2015

60 ans d'énergie en Nouvelle-Calédonie

C’est en 1972 qu’Enercal est devenue titulaire de la concession de transport d’électricité. © Enercal
C’est en 1972 qu’Enercal est devenue titulaire de la concession de transport d’électricité. © Enercal

Paru dans :

Dans la rubrique
Actus des industriels
Nombre de vues
567
Entreprise(s) citée(s)

Enercal fête cette année ses 60 ans d'existence. Créée le 27 août 1955 pour construire et exploiter le barrage de Yaté, la société anonyme d'économie mixte calédonienne est aujourd'hui présente sur les trois métiers de l'électricité. Elle assure la production de 98% de l'électricité de la Nouvelle-Calédonie. Elle est en charge de la gestion du système électrique calédonien et distribue l'électricité auprès de 37 000 clients dans 27 communes jusque dans les foyers les plus isolés du territoire.

« 60 ans, c'est un pallier, certes, mais ce n'est pas une fin en soi », tient à préciser Jean-Pierre Aïfa, le président d'honneur de la société qui se rappelle parfaitement de la création d'Enercal. « J'étais électricien à la SLN à Yaté pendant la construction du barrage, j'avais la possibilité d'intégrer la société, mais je suis resté fidèle au nickel, je pense que c'est un loupé car je n'imaginais pas que la société deviendrait un levier pour l'économie du territoire ».

En effet, au fil des ans, Enercal a rapidement pris de l'ampleur en développant ses activités. Dans la production de l'énergie électrique, tout d'abord, avant de devenir, en 1972, titulaire de la concession de transport d'électricité. Le Territoire confie alors à Enercal la gestion du principal réseau haute tension de la Nouvelle-Calédonie qui met l'électricité à disposition des distributeurs pour alimenter les clients au sein des communes. « A travers cette concession, on assure l'équilibre entre l'offre et la demande, confie Jean-Michel Deveza, le directeur général de la société, lorsque l'on appuie sur un bouton, ça s'allume instantanément et c'est Enercal qui joue le rôle de l'équilibriste ». Un an plus tard, en 1973, la société obtient la gestion de la première concession de distribution d'électricité du territoire ; les autres concessions se succèdent avec pour challenge d'apporter l'électricité jusque dans les foyers les plus isolés. « Agrandir le réseau de transport principal c'est à chaque fois une immense fierté, assure Jean-Michel Deveza, je me souviens notamment de l'inauguration du bouclage du Nord en novembre 2013, cela a été un grand moment lorsque l'on a arrêté les groupes électrogènes qui alimentaient Ouégoa et Pouébo afin de basculer sur le secteur ».

Transition énergétique

Derrière cette histoire industrielle, il y a aussi une aventure humaine. Aujourd'hui, 410 agents travaillent au sein d'Enercal. « C'est une société dans laquelle on entre petit et on y fait toute une carrière, précise Jean-Pierre Aïfa, Enercal est finalement très jeune puisqu'elle compte dans ses rangs pas plus de deux ou trois générations, et toutes participent au développement de la société ». L'avenir d'Enercal vise l'autonomie énergétique et passe par la maîtrise de la demande en énergie et par la production d'énergie renouvelable, avec une priorité pour l'hydroélectricité. C'est en quelque sorte un retour aux sources pour la société qui est née du barrage de Yaté. D'autres équipements ont vu le jour au fil des ans, comme le barrage de la Néaoua en 1982, puis celui de la Thu en 1990. « On a posé les fondations de la maison, maintenant on développe le futur pour nos enfants » explique le directeur général de la société. Un projet d'envergure est notamment à l'étude. Il s'agit du barrage de la Ouinné mais d'autres petits projets sont également évoqués car « c'est avec les petits ruisseaux que l'on fait les grandes rivières » conclut Jean-Michel Deveza.

Grégory Durieu

Auteur

Rédaction Made In

Rédaction Made In

L'équipe de rédaction Made In est composée d'intervenants ponctuels mais aussi de journalistes présents depuis plusieurs années. Ces derniers ont d'ailleurs leur propres signatures sur les articles qu'ils rédigent.

Paru dans :

Dans la rubrique
Actus des industriels
Nombre de vues
567
Entreprise(s) citée(s)

 Pour suivre l'actualité, abonnez-vous à notre lettre d'information.

MADE IN

Journal économique de Nouvelle-Calédonie

Bureaux

Immeuble Oceanic
1er étage
3, rue Henri Simonin
Ducos

Courrier

MADE IN
BP 27035
Nouméa Cedex
Nouvelle-Calédonie

Contacts

Tél. : (687) 281 291
 Rédaction
 Publicité

FINC Le magazine Made In est une publication de la Fédération des Industries de Nouvelle-Caledonie -  Voir le site
 Copyright @ FINC - 2007-2018 | Conception et réalisation :  PAO Production