Depuis 2003, le magazine de l'information économique calédonienne
Depuis 2003, le magazine de l'information économique calédonienne
Publié le
12 Juil. 2016

Actus Mines

Actus Mines
photo : KNS

Paru dans :

Dans la rubrique
Actus des industriels
Nombre de vues
152
Entreprise(s) citée(s)

Le sort de KNS se joue en novembre

Quelle sera la décision de Glencore sur l’avenir de KNS ? La multinationale suisse a annoncé prendre d’ici le mois de novembre une décision sur le sort de l’industriel qui a connu des déboires sur ses deux fours. Actuellement, seul le four N°1 fonctionne. L’objectif de production sur l’année a été annoncé à 16 000 tonnes de nickel métal. Depuis janvier, l’usine en a produit seulement 5 000 tonnes. La pérennité de son avenir dépendra donc des performances de KNS. 


La SLN valide le prêt de l'État

Lors du conseil d’administration de la SLN du 11 juillet dernier, le prêt proposé par l’État a été validé. Cette fois, il s’adresse directement à l’industriel et non à la STCPI, les élus du Front indépendantiste et progressiste de la province Nord s’étant opposés à la cession à l’État par PromoSud d’une action de la STCPI. Pour apporter ce prêt de 23,9 milliards de francs qui court sur 8 ans à un taux de 4 %, l’État doit détenir une action SLN qu’il a achetée à l’actionnaire japonais Nisshin Steel. 

Pour traverser la crise du nickel, le besoin de financement de la SLN a été évalué au total à 62,7 milliards de francs sur la période 2015-2018. À l’heure où nous bouclons cette édition, le groupe Eramet doit approuver le 27 juillet lors de son conseil d’administration un prêt de 38,8 milliards de francs. « Avec le soutien de ses actionnaires, la SLN dispose des financements pour traverser cette crise », souligne Jérôme Fabre, directeur général de la SLN. Des financements qui vont permettre de mettre en œuvre le plan de performance SLN 2018. « Un plan, validé par les actionnaires en mai 2016, indispensable au redressement de la compétitivité de la SLN », poursuit Jérôme Fabre. Objectif : passer d’un cash cost actuellement de 5,4 dollars US par livre de nickel produite à un cash cost de 4,5 en 2018. Ce plan performance ne sera pas sans conséquences sociales. Environ 300 postes devraient être supprimés sans avoir recours à des licenciements. 

Rapport d'activité 2015 de la SLN : les chiffres clés

  • 53 374 tonnes de nickel métal produites.
  • Chiffre d'affaires : 61,7 milliards de francs.
  • Résultat net : - 35, 8 milliards de francs.
  • Près de 60 milliards de francs réinjectés dans l’économie calédonienne.
  • L’activité de la SLN représente 10 % du PIB calédonien.
  • 6,7 milliards de francs d’investissements réalisés dans les outils industriels et miniers et la prospection géologique.
  • 2 150 emplois directs et 8 000 emplois indirects et induits.

Le Fonds nickel modifié pour gagner en efficacité

Le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie va déposer un texte au Congrès qui modifiera les règles de fonctionnement du Fonds nickel dont l’objectif est de soutenir les entreprises du secteur impactées par la crise. L’exécutif entend améliorer l’intervention du Fonds sur plusieurs axes, notamment le seuil d’éligibilité des entreprises pour la prise en charge partielle des cotisations sociales patronales qui est actuellement de 500 salariés. Les membres du gouvernement ont donc acté le 28 juin, un projet de délibération du Congrès qui prévoit de rehausser ce seuil à 750 salariés. Cette modification permettrait à NMC – à ce jour exclue du dispositif car elle emploie 650 salariés –  de bénéficier du soutien du Fonds.  

Autre amélioration, une aide pour que le Fonds nickel puisse mettre en œuvre des chantiers adaptés aux moyens matériels des sous-traitants impactés par la crise. Enfin, un dernier point porte sur la réglementation générale des marchés publics qui s’avère être une procédure chronophage en temps de crise. Pour rappel, le Fonds nickel a débloqué le 31 mai 93 millions de francs pour les sociétés minières et 23 millions pour les sous-traitants. Huit sous-traitants ont donc bénéficié de cette aide afin d’éponger les charges sociales patronales.

Paru dans :

Dans la rubrique
Actus des industriels
Nombre de vues
152
Entreprise(s) citée(s)

 Pour suivre l'actualité, abonnez-vous à notre lettre d'information.

MADE IN

Journal économique de Nouvelle-Calédonie

Bureaux

Immeuble Oceanic
1er étage
3, rue Henri Simonin
Ducos

Courrier

MADE IN
BP 27035
Nouméa Cedex
Nouvelle-Calédonie

Contacts

Tél. : (687) 281 291
 Rédaction
 Publicité

FINC Le magazine Made In est une publication de la Fédération des Industries de Nouvelle-Caledonie -  Voir le site
 Copyright @ FINC - 2007-2018 | Conception et réalisation :  PAO Production