Depuis 2003, le magazine de l'information économique calédonienne
Depuis 2003, le magazine de l'information économique calédonienne
Publié le
27 Déc. 2017

Actus Mines

Le minéralier « amborella » est arrivé le 1er octobre dernier à Nouméa.
Le minéralier « amborella » est arrivé le 1er octobre dernier à Nouméa.

Paru dans :

Dans la rubrique
Actus des industriels
Nombre de vues
132
Entreprise(s) citée(s)

SLN - Un nouveau minéralier

La SLN renouvelle sa flotte environ tous les dix ans afin d’être plus performante et plus compétitive. Le minéralier « Amborella » est ainsi arrivé le 1er octobre dernier à Nouméa. D'une capacité de 27 000 tonnes de minerai, il remplace le « MV Valente Venus » et rejoint le premier minéralier anti carène liquide, le « Jules Garnier II ».

Feu vert de la province Sud pour le projet « Lucy » de Vale NC

Le 29 novembre, la province Sud a émis un arrêté ICPE accordant à Vale NC l’autorisation d’exploiter le projet « Lucy ». Actuellement, ce sont 6,5 millions de tonnes de résidus solides qui sont stockées chaque année au KO2.

Or, cet espace arrive à saturation à l’horizon 2021. Pour pallier cette problématique, Vale NC avait proposé une seconde aire de stockage, identique à la première, mais inacceptable d’un point de vue environnemental pour la province Sud. L’industriel avait alors proposé fin 2016 le projet « Lucy », d’un coût de 50 milliards de francs, qui innove en asséchant les résidus avant d’être épandus sur l’actuel site de stockage. La durée de vie de KO2 sera ainsi prolongée jusqu’en 2044. Si l’arrêté de la province Sud conforte le projet, de son côté Vale cherche toujours à faire entrer un nouveau partenaire dans le capital de sa filiale calédonienne. Un bruit a circulé sur des négociations entre le géant brésilien et Gem Co, une compagnie chinoise spécialisée dans le recyclage du nickel et du cobalt des batteries. Négociations qui auraient achoppé sur l’acquisition d’environ 25 à 30 % du capital de Vale NC. Fabio Schvartsman, le PDG de Vale, a fait plusieurs annonces cette année sur une possible fermeture de l’usine du sud. L’avenir de Vale NC est toujours en suspend. Récemment, un accident dramatique est survenu dans l’usine de Goro. Un opérateur de 28 ans, originaire de Maré, est décédé le 2 novembre. Il aurait été happé par un équipement. Une enquête est en cours.

SLN - 12 lauréats pour les Nickels de l’initiative

Pour sa 25e édition, les Nickels de l’initiative ont récompensé le 2 novembre dernier, 12 lauréats issus des domaines de la culture, du savoir, de la solidarité, du sport et de l’environnement. Ils se sont partagé une enveloppe de près de 4 millions CFP et font désormais partie du club des Nickels de l’initiative, lequel comprend 279 membres (associations, sportifs, écoles…) à qui 123 millions CFP ont été distribués en 25 éditions.

Dominique Katrawa, président du conseil d'administration de la SLN

Le conseil d’administration de la SLN, qui s'est réuni le 16 novembre, a nommé à l’unanimité Dominique Katrawa président du conseil d’administration. Il succède à Pierre Gugliermina. Jusque-là secrétaire général de la SLN, Dominique Katrawa avait intégré le conseil d’administration de la SLN en février 2017. Agé de 55 ans, originaire de Lifou, il a commencé sa carrière dans le groupe Eramet en 2007 avant de rejoindre la SLN en 2010. A l’heure où nous bouclons ce numéro, la SLN vient d’annoncer la nomination de Jérôme Fabre, actuellement directeur général de la SLN, au poste de directeur général adjoint du groupe Eramet, en charge de la branche Alliages et membre du Comité exécutif. Bernard Laflamme devrait prendre sa succession.

SLN - Un cash cost de 4 USD/livre fin 2020

C'est l'objectif que s'est fixé l'industriel pour assurer sa pérennité sur un marché du nickel capté par les producteurs low-cost.

C'est l'objectif que s'est fixé l'industriel pour assurer sa pérennité sur un marché du nickel capté par les producteurs low-cost. « Si la SLN est sur la voie du redressement avec son plan de performance SLN 2018 qui doit nous permettre d'atteindre un cash cost de 4,5 USD/livre de nickel produite en fin d’année 2017, elle doit poursuivre ses efforts pour rester compétitive », affirme Jérôme Fabre, directeur général de la SLN. L'entreprise entend pour y parvenir s'appuyer sur deux leviers : la productivité de la masse salariale et l'énergie. Le premier impliquera l'augmentation des heures de travail et une nouvelle organisation interne qui représentera un gain de 0,3 USD/livre. Sur le volet énergie, l'objectif est de gagner 2 milliards CFP par an en misant sur l'efficacité énergétique et en réduisant le coût du kWh. Des discussions dans ce sens avec Enercal sont en cours. Ces mesures permettront un gain de 0,2 USD/livre qui, conjugué au gain sur la productivité, conduira à un cash cost de 4 dollars USD/ livre de nickel fin 2020. Sur dix ans, la SLN a connu huit années de perte. Sur l'année 2017, elle a perdu 2 milliards CFP au premier semestre, 1 au second.

 

Auteur

Frédérique DE JODE

Frédérique DE JODE

Paru dans :

Dans la rubrique
Actus des industriels
Nombre de vues
132
Entreprise(s) citée(s)

 Pour suivre l'actualité, abonnez-vous à notre lettre d'information.

MADE IN

Journal économique de Nouvelle-Calédonie

Bureaux

Immeuble Oceanic
1er étage
3, rue Henri Simonin
Ducos

Courrier

MADE IN
BP 27035
Nouméa Cedex
Nouvelle-Calédonie

Contacts

Tél. : (687) 281 291
 Rédaction
 Publicité

FINC Le magazine Made In est une publication de la Fédération des Industries de Nouvelle-Caledonie -  Voir le site
 Copyright @ FINC - 2007-2018 | Conception et réalisation :  PAO Production