Depuis 2003, le magazine de l'information économique calédonienne
Depuis 2003, le magazine de l'information économique calédonienne
Publié le
07 Déc. 2010

Tricot Rayé s’offre une cure de jouvence

La cogérante Tanya Sebelis a plus d’une idée pour redonner à Tricot Rayé jeunesse et dynamisme.
La cogérante Tanya Sebelis a plus d’une idée pour redonner à Tricot Rayé jeunesse et dynamisme.

Paru dans :

Dans la rubrique
Actus des industriels
Nombre de vues
4912
Entreprise(s) citée(s)

Rajeuni, dynamisé et diversifié, l’emblématique serpent calédonien compte bien sortir du rôle de « souvenir de Nouvelle-Calédonie » auquel on l’a presque relégué. Adieu rides et images marquées par le temps : sous de multiples aspects, Tricot Rayé veut reconquérir le cœur des Calédoniens.

Nouvelle direction, nouvelle stratégie ! Le 1er avril dernier, Tricot Rayé a en effet connu quelques changements. Depuis, un vent de renouveau souffle dans les bureaux, ateliers et boutiques. « Tricot Rayé, une marque 100 % calédonienne, en a terminé de son hibernation et fait aujourd’hui peau neuve, annonce Tanya Sebelis, cogérante, désormais aux commandes de la société. Notre objectif est de redonner aux habitants l’envie d’avoir, pour eux-mêmes, du Tricot Rayé ». Afin d’y parvenir, la marque au serpent s’est dotée d’une stratégie, certes ambitieuse, mais en même temps dynamique, surprenante et, finalement, très séduisante.
Première étape, les impressions pour les tee-shirts ! Hors de question bien sûr de se départir des traditionnels et toujours appréciés « coup de pêche », « coup de chasse » et autre « coup de fête ». Mais un coup de jeune redonne du lustre à ces dessins, grands classiques de la vie du Caillou. Et, pour toucher la population dans toute sa diversité, l’équipe a étoffé le panel d’illustrations. Motards, infirmiers, surfeurs, cyclistes… tous ont désormais un ambassadeur jaune et noir.
Les femmes, elles aussi, devraient être séduites par la nouvelle gamme de vêtements. On demeure certes dans les basiques, tee-shirts et marinières, mais ils sont agrémentés de la petite touche qui fait mouche. Une forme cintrée, un débardeur long, une tunique tendance, voire même quelques strass pour briller un peu… Quant au rayon enfant, il a lui aussi subi un lifting revigorant grâce à des broderies réinventées par le styliste et le dessinateur de Tricot Rayé.
« À terme, ajoute la cogérante, nous voulons mettre en place une sorte de concept store, des boutiques dans lesquelles la marque se déclinera dans des produits dérivés, des jeux, des séries limitées…, des lieux où les clients se rendront naturellement et se sentiront bien ». Et en matière de produits dérivés, les idées ne manquent pas. Mugs, jeux des sept familles, tabliers, doudous pour les plus petits, portefeuilles, paréos, nattes de plage et bien d’autres encore, déjà en boutiques, à venir ou seulement en projet. De quoi surprendre la clientèle au fil des prochains mois et, si possible, dans des boutiques de plus en plus nombreuses et présentes sur l’ensemble de la Calédonie
Enfin, la communication est le dernier axe développé aujourd’hui par la société calédonienne. Par cette démarche, Tricot Rayé souhaite faire redécouvrir une marque, certes locale, mais avant tout de qualité et qui s’adresse à l’ensemble de la population. Pour y parvenir, deux journées de casting ont été organisées au mois d’août : tout un chacun avait la possibilité d’aller se faire photographier dans une boutique de la marque.
À l’issue de cette opération à succès, les responsables de l’entreprise ont fait un choix, retenant une poignée de personnes, de tous âges et de toutes origines. Pendant quelques heures, conseillés par l’agence Yellow Box, coordinatrice de la campagne, ces représentants de la diversité du territoire ont joué les mannequins devant l’objectif d’un photographe professionnel. Une journée aussi amusante que fatigante, se souvient Tanya Sebelis, et dont le résultat est à la hauteur de ses espérances : Tricot rayé a maintenant de multiples visages.

« Il y a toujours un tricot dans ma vie »…

Pour marquer un peu plus encore le renouveau de la marque, Tricot Rayé s’est doté d’une petite phrase, quelques mots pour marquer les esprits et afficher sa volonté d’être proche des Calédoniens. Ce n’est pas vraiment un slogan. Plutôt une signature. Le serpent aux formes arrondies signera désormais : « Il y a toujours un tricot dans ma vie ».

Anne-Claire Lévêque

Auteur

Rédaction Made In

Rédaction Made In

L'équipe de rédaction Made In est composée d'intervenants ponctuels mais aussi de journalistes présents depuis plusieurs années. Ces derniers ont d'ailleurs leur propres signatures sur les articles qu'ils rédigent.

Paru dans :

Dans la rubrique
Actus des industriels
Nombre de vues
4912
Entreprise(s) citée(s)

 Pour suivre l'actualité, abonnez-vous à notre lettre d'information.

MADE IN

Journal économique de Nouvelle-Calédonie

Bureaux

Immeuble Oceanic
1er étage
3, rue Henri Simonin
Ducos

Courrier

MADE IN
BP 27035
Nouméa Cedex
Nouvelle-Calédonie

Contacts

Tél. : (687) 281 291
 Rédaction
 Publicité

FINC Le magazine Made In est une publication de la Fédération des Industries de Nouvelle-Caledonie -  Voir le site
 Copyright @ FINC - 2007-2018 | Conception et réalisation :  PAO Production