Depuis 2003, le magazine de l'information économique calédonienne
Depuis 2003, le magazine de l'information économique calédonienne
Publié le
12 Juil. 2016

Casimir - Un sacré gourmand

Bernard et Malia Rossignol ont à cœur de développer la biscuiterie Casimir.
Bernard et Malia Rossignol ont à cœur de développer la biscuiterie Casimir.

Paru dans :

Dans la rubrique
Nouveaux adhérents
Nombre de vues
199

Créée en juillet 2000, la biscuiterie Casimir est devenue aujourd’hui incontournable pour qui aime les cakes et autres fondants au chocolat « faits comme à la maison ». Depuis 2006, Bernard Rossignol est aux commandes.

Il est fin gourmet et admet volontiers que sa gourmandise l’a conduit à s’intéresser de près à Casimir en 2006. « J’avais envie de racheter une affaire, de la faire vivre et d’être mon propre patron. Gourmand et aimant cuisinier, c’est assez naturellement que je me suis tourné vers ce laboratoire », raconte Bernard Rossignol. Précédemment technicien de maintenance, il sait ce que précision veut dire. Un art indispensable en pâtisserie qui ne tolère pas « l’à-peu-près ». À la disparition de son pâtissier, Franck Kubeck avec qui il a tout appris, Bernard reprend les rênes de la cuisine avec le souhait d’élargir la gamme. Il se réapproprie les recettes, les teste et développe une gamme de quiches et de barquettes. Sa femme, Malia, cogérante de la société, est quant à elle la spécialiste du packaging et du conditionnement. 

1 500 barquettes par semaine

Petit à petit, l’affaire prend de l’ampleur. « Nous avons développé notre production, assure-t-il. Nous produisons aujourd’hui en un jour ce que nous fabriquions en une semaine auparavant, passant de 300 boîtes de gâteaux produites en quatre jours à 1 500 barquettes. »

Le laboratoire fabrique et distribue ses biscuits en grandes et moyennes surfaces, chez les petits commerçants et via un réseau en Brousse que Bernard entend bien développer. Il faut dire qu’il n’est pas homme à baisser les bras, et lorsqu’en 2012 le prix des matières premières flambe, il n’a d’autre choix que d’augmenter ses tarifs… avec pour conséquence, de tendre sa situation financière. Aujourd’hui, s’il reste des stigmates de ces années difficiles, Bernard Rossignol compte bien les rattraper en offrant toujours plus de plaisir et de douceurs aux gourmands. 

Ch. A.

Paru dans :

Dans la rubrique
Nouveaux adhérents
Nombre de vues
199

 Pour suivre l'actualité, abonnez-vous à notre lettre d'information.

MADE IN

Journal économique de Nouvelle-Calédonie

Bureaux

Immeuble Oceanic
1er étage
3, rue Henri Simonin
Ducos

Courrier

MADE IN
BP 27035
Nouméa Cedex
Nouvelle-Calédonie

Contacts

Tél. : (687) 281 291
 Rédaction
 Publicité

FINC Le magazine Made In est une publication de la Fédération des Industries de Nouvelle-Caledonie -  Voir le site
 Copyright @ FINC - 2007-2018 | Conception et réalisation :  PAO Production