Depuis 2003, le magazine de l'information économique calédonienne
Depuis 2003, le magazine de l'information économique calédonienne
Publié le
24 Avr. 2013

Notre valeur ajoutée, c’est l’homme

Partenaire

Notre valeur ajoutée, c’est l’homme

Paru dans :

Dans la rubrique
Partenaires
Nombre de vues
2094
Pour la CGPME, l’entreprise - et plus spécifiquement les TPE/PME -  a un rôle essentiel à jouer dans la société. Aujourd’hui, elle compose le tissu économique de la Calédonie à plus de 90 % et crée la richesse, l’emploi, favorise l’intégration et la professionnalisation. À la tête de ces 1 000 entreprises locales, des hommes, des femmes. Tous ont accepté de prendre des risques, exercent des fonctions réelles et uniques de responsabilité. Fidèle à ses valeurs et soucieuse de l’action juste, la CGPME s’appuie sur son code de déontologie qui précise les principes de conduite auxquels élus et mandataires sont tenus. Extraits.

Pour la CGPME, l’entreprise - et plus spécifiquement les TPE/PME -  a un rôle essentiel à jouer dans la société. Aujourd’hui, elle compose le tissu économique de la Calédonie à plus de 90 % et crée la richesse, l’emploi, favorise l’intégration et la professionnalisation. À la tête de ces 1 000 entreprises locales, des hommes, des femmes. Tous ont accepté de prendre des risques, exercent des fonctions réelles et uniques de responsabilité. Fidèle à ses valeurs et soucieuse de l’action juste, la CGPME s’appuie sur son code de déontologie qui précise les principes de conduite auxquels élus et mandataires sont tenus. Extraits.

Préambule
Fidèle aux principes et à l’éthique qui ont présidé à sa création, la CGPME entend pérenniser le modèle d’organisation patronale qu’elle a su faire vivre et grandir et dont elle est fière.
(…)
Le présent code précise pour cela les principes de conduite auxquels sont tenus élus et mandataires à partir du moment où ils ont accepté la mission. Il va de soi que celui-ci ne saurait tout prévoir et que l’objectif poursuivi ne sera atteint que grâce au sens des responsabilités de chacun. La vie de la CGPME repose sur trois types d’acteurs militants :

  1. Les élus au sein des structures CGPME.
  2. Les mandataires désignés ou élus par leur intermédiaire. Tous s’engagent à respecter les principes du présent code et confirment cet engagement avant leur prise de fonction.
  3. Les adhérents de base de la CGPME, qui doivent être conscients qu’en qualité d’adhérent volontaire de la CGPME, ils s’engagent à respecter, à défendre et à faire progresser les valeurs de la CGPME.

Article I – Conditions irréfragables
(« Qu’on ne peut contredire » cf Le Robert)
L’élu ou le mandataire doit participer avec assiduité et diligence à l’ensemble des réunions auxquelles il est convoqué. Il doit rendre compte à son mandant (le responsable de la structure qui l’a mandaté).

Article II - L’engagement associatif
(…)
L’élu ou le mandataire s’engage à préserver le caractère et l’identité de la CGPME. Militant actif, il agit en toute circonstance dans l’intérêt de la CGPME et des valeurs qu’elle représente.
Il veille au respect des valeurs de responsabilité individuelle, personnelle et de solidarité collective qui animent l’organisation, et prend toujours en considération l’intérêt à long terme et la pérennité de l’entreprise patrimoniale.
(…)

Article IV - Exercice des fonctions
L’élu ou le mandataire exerce ses fonctions avec assiduité, implication et loyauté. En cela,

  • Il se doit de respecter l’article I du présent code.
  • Il doit s’engager à consacrer à sa fonction le temps et l’attention nécessaires. Il lui appartient de demander les éléments qu’il estime indispensables à son information et met à jour les connaissances, notamment règlementaires, qui lui sont utiles par rapport au mandat qui lui a été confié.
  • Il doit s’informer régulièrement des positions de la CGPME et participer aux réunions d’information/formation organisées ou accréditées par elle.
  • Il doit, dans le cadre de sa fonction ou de son mandat, faire preuve d’un engagement loyal envers la CGPME, indépendamment d’autres responsabilités qui pourraient lui être confiées.
  • Il doit rendre compte objectivement et régulièrement à son mandant, et impérativement l’alerter de tout élément de sa connaissance lui paraissant de nature à affecter les intérêts de la CGPME et des valeurs qu’elle représente.

(…)

Article VII - Devoir d’expression - Respect du fait majoritaire
Dans le cadre de sa mission, l’élu ou le mandataire ne prend aucune initiative susceptible de nuire aux intérêts de la CGPME et des valeurs qu’elle représente.
Il s’interdit d’être influencé par tout élément étranger à l’intérêt de celle-ci. Il doit faire valoir les orientations et prises de position de la CGPME depuis sa participation aux réunions collégiales préparatoires aux décisions jusqu’à la conclusion du fait majoritaire.
L’élu ou le mandataire doit être conscient qu’accepter le fait majoritaire tel quel est une nécessité qui n’interdit pas de contribuer à faire adopter une autre décision.
(…)

Auteur

Rédaction Made In

Rédaction Made In

L'équipe de rédaction Made In est composée d'intervenants ponctuels mais aussi de journalistes présents depuis plusieurs années. Ces derniers ont d'ailleurs leur propres signatures sur les articles qu'ils rédigent.

Dans la rubrique
Partenaires
Nombre de vues
2094

 Pour suivre l'actualité, abonnez-vous à notre lettre d'information.

MADE IN

Journal économique de Nouvelle-Calédonie

Bureaux

Immeuble Oceanic
1er étage
3, rue Henri Simonin
Ducos

Courrier

MADE IN
BP 27035
Nouméa Cedex
Nouvelle-Calédonie

Contacts

Tél. : (687) 281 291
 Rédaction
 Publicité

FINC Le magazine Made In est une publication de la Fédération des Industries de Nouvelle-Caledonie -  Voir le site
 Copyright @ FINC - 2007-2018 | Conception et réalisation :  PAO Production