Depuis 2003, le magazine de l'information économique calédonienne
Depuis 2003, le magazine de l'information économique calédonienne
Publié le
10 Déc. 2013

EVRP : Les PME/TPE veulent plus de temps

Partenaire

EVRP : Les PME/TPE veulent plus de temps

Paru dans :

Dans la rubrique
Partenaires
Nombre de vues
814
Le 21 octobre dernier la CGPME demandait par courrier au Gouvernement un report d’un an de la date limite de dépôt des dossiers d’évaluation des risques professionnels (EVRP) des PME et TPE calédoniennes.

Le 21 octobre dernier la CGPME demandait par courrier au Gouvernement un report d’un an de la date limite de dépôt des dossiers d’évaluation des risques professionnels (EVRP) des PME et TPE calédoniennes.

A l’approche de l’échéance du 1er janvier 2014 fixée par le congrès, certaines entreprises rencontrent encore des difficultés à instaurer une veille réglementaire sur les risques professionnels au sein de leur structure.
« Contrairement aux grands groupes, les petites structures et entreprises individuelles n’ont pas nécessairement en interne les ressources humaines capables de gérer l’EVRP », explique Chérifa Linassier, consultante et formatrice chez NCprev qui poursuit : « Ce dossier, ce n’est pas une simple conformité réglementaire, nous avons le devoir de mutualiser nos ressources et notre expertise autour d’un plan d’action commun, et de mobiliser des moyens financiers pour le mettre en œuvre.»

De l’absence d’indicateurs

Malgré les subventions allouées au projet par la Cafat et une campagne de communication menée par la CGPME, certaines entreprises n’ont pas encore pris connaissance du dispositif. « On pense particulièrement aux entreprises individuelles comme les artisans, les patentés que nous avons du mal à atteindre. » Il existe aujourd’hui en Calédonie des indicateurs sur les accidents au travail mais aucun ne permet de distinguer les entreprises qui ont adopté une politique de prévention de celles qui en sont dépourvues. La CGPME souhaite donc une vraie concertation sur le sujet. « Il est indispensable que le gouvernement mette en place des indicateurs en matière d’EVRP, insiste Chérifa Linossier. Mager disait : si on ne sait pas où on va, on risque de se retrouver ailleurs sans même s’en apercevoir. C’est le constat que nous faisons à l’heure actuelle sur ce dispositif.»

A.-E. D.

Dans la rubrique
Partenaires
Nombre de vues
814

 Pour suivre l'actualité, abonnez-vous à notre lettre d'information.

MADE IN

Journal économique de Nouvelle-Calédonie

Bureaux

Immeuble Oceanic
1er étage
3, rue Henri Simonin
Ducos

Courrier

MADE IN
BP 27035
Nouméa Cedex
Nouvelle-Calédonie

Contacts

Tél. : (687) 281 291
 Rédaction
 Publicité

FINC Le magazine Made In est une publication de la Fédération des Industries de Nouvelle-Caledonie -  Voir le site
 Copyright @ FINC - 2007-2018 | Conception et réalisation :  PAO Production