Depuis 2003, le magazine de l'information économique calédonienne
Depuis 2003, le magazine de l'information économique calédonienne
Publié le
18 Déc. 2015

Les entrepreneurs calédoniens sont des pionniers dans l’âme

Partenaire

Les entrepreneurs calédoniens sont des pionniers dans l’âme

Paru dans :

Dans la rubrique
Partenaires
Nombre de vues
234
François Asselin a profité de sa première visite en Nouvelle-Calédonie à l’occasion de Planète PME pour rencontrer les chefs d’entreprise calédoniens.

François Asselin a profité de sa première visite en Nouvelle-Calédonie à l’occasion de Planète PME pour rencontrer les chefs d’entreprise calédoniens.

Vous avez visité quelques entreprises. Qu’en pensez-vous ?

François Asselin : J’ai trouvé des PME comme on peut en avoir en Métropole, qui ont tout à fait la capacité de rivaliser avec d’autres pays, d’autres territoires. Il y a un bon terreau. Les entrepreneurs calédoniens n’ont absolument pas de complexe d’infériorité à avoir. Il est vrai que la Calédonie est loin de la Métropole. Tant que cette dernière aura ses déficits abyssaux, il lui sera difficile d’accompagner économiquement et de booster ses territoires ultramarins, si toutefois elle continue à assurer ses missions régaliennes. Pour autant, ce qui tiendra la Calédonie, c’et la qualité du tissu économique et celui des PME/TPE. Il est donc très important que le « fléchage » de ce qui peut booster l’économie aille en priorité vers les PME/TPE.

Comment ?

F. A. : Les chefs d’entreprise calédoniens ont un véritable défi à relever. Ils ont les capacités à s’ouvrir de plus en plus vers l’export. Vous avez la chance d’être dans une partie du monde où, proche de chez vous, vous avez des pays très dynamiques économiquement. Vu la qualité du tissu d’entreprises en Calédonie, je suis persuadé qu’une stratégie globale à l’export peut vraiment porter ses fruits à moyen terme. Je l’ai vécu avec ma propre entreprise. Il y a quinze ans, j’ai commencé à exporter aux États-Unis. Cela a mis beaucoup d’années, a demandé beaucoup d’abnégation... Les entrepreneurs calédoniens sont des pionniers dans l’âme, je l’ai découvert. Je pense qu’il y a un beau potentiel.

La CGPME prend de plus en plus sa place dans les débats...

F. A. : Effectivement. Notre mot d’ordre est de nous positionner dans le débat public comme étant des gens responsables, mais déterminés à faire le succès de leur pays. Beaucoup d’entrepreneurs voient avec tristesse les débats interminables et les décisions non prises. Si nous gérions nos entreprises ainsi, il y a longtemps que nous aurions mis la clé sous la porte. On aimerait voir un peu plus de pragmatisme dans la classe politique. Les sujets économiques ne sont ni de droite, ni de gauche. Les pays qui sont pragmatiques favorisent avant tout leur économie. Comment ? En organisant un environnement porteur au développement des PME. En tant que partenaire social, la CGPME a la volonté d’être présente dans les mandats qui lui sont offerts afin de faire entendre la voix des chefs d’entreprise de PME. Siéger dans ces organismes, c’est porter la voix de ceux que l’on représente.

Justement, concernant la représentativité, la problématique rencontrée par la CGPME-NC est-elle la même qu’en Métropole ?

F. A. : Oui. C’est aujourd’hui 60 ans d’organisation du paritarisme qui sont bousculés. Pendant 60 ans, le Medef a été majoritaire, voire ultra majoritaire ; et apprendre à partager, ce n’est pas toujours facile. Les discussions sont en cours, ce n’est pas facile parce qu’il y a des enjeux de pouvoir à travers cela. Mais nos histoires sont bien loin des préoccupations au quotidien des chefs d’entreprise. Or, la position de la CGPME est primordiale pour défendre comme il se doit ceux que l’on représente. Aujourd’hui, notre confédération est quasi incontournable. Ce qui ne signifie pas que toutes les décisions nous satisfont, mais on ne peut écarter la CGPME. Ce serait compliqué...

Charlotte Antoine

Dans la rubrique
Partenaires
Nombre de vues
234

 Pour suivre l'actualité, abonnez-vous à notre lettre d'information.

MADE IN

Journal économique de Nouvelle-Calédonie

Bureaux

Immeuble Oceanic
1er étage
3, rue Henri Simonin
Ducos

Courrier

MADE IN
BP 27035
Nouméa Cedex
Nouvelle-Calédonie

Contacts

Tél. : (687) 281 291
 Rédaction
 Publicité

FINC Le magazine Made In est une publication de la Fédération des Industries de Nouvelle-Caledonie -  Voir le site
 Copyright @ FINC - 2007-2018 | Conception et réalisation :  PAO Production