Depuis 2003, le magazine de l'information économique calédonienne
Depuis 2003, le magazine de l'information économique calédonienne
Publié le
09 Déc. 2009

Trente-deux artistes pour un destin commun

Trente-deux artistes pour un destin commun

Paru dans :

Dans la rubrique
Rencontres
Nombre de vues
2637

Le galeriste Emmanuel Maluvin et l’artiste Marc Sauvin ont eu envie de réunir des artistes autour de la notion essentielle de destin commun. Deux événements sont venus soutenir cette belle initiative : une exposition fin novembre, à la galerie Réservoart, et la sortie d’un livre d’art.

« Au cours d’une conversation entre Marc Sauvin et moi-même, l’idée a germé de permettre aux artistes de témoigner de leur époque, en organisant une exposition collective sur un sujet précis. » Emmanuel Maluvin, propriétaire de la galerie Réservoart, est le cofondateur, avec Marc Sauvin, de l’APA (l’Association pour la promotion artistique). Pour ce projet, ils ont donc lancé un appel à candidatures à tous les plasticiens, sculpteurs et photographes. Leur challenge était de faire naître une œuvre inspirée librement de la notion fondamentale de destin commun. Un thème éminemment d’actualité, qui renvoie au contrat social contenu dans l’Accord de Nouméa. Et, au-delà, à la question de vivre ensemble dans la paix et le respect de l’autre. 

Entre émotion et réflexion

Les artistes avaient quelque mois pour réaliser leurs travaux et les présenter aux trois membres de l’APA. Après concertation, trente-deux artistes ont été retenus pour l’exposition baptisée Destin commun. Des artistes calédoniens, de souche extérieure au territoire ou d’origine mélanésienne, et aussi des artistes qui ne sont pas nés ici, mais qui vivent sur cette terre, depuis longtemps ou depuis peu. Il va de soi qu’une des richesses de ce projet est d’avoir rassemblé des hommes et des femmes de tous horizons, aux parcours de vie différents et de cultures multiples, pour réfléchir sur un sujet universel qui, par sa portée, s’étend en définitive bien au-delà des frontières de la Nouvelle-Calédonie. Tableaux figuratifs, toiles abstraites, sculptures de bois ou de métal… Que ce soit la poignée de main d’Aka, le puzzle pop de Brigitte Lugueux, le couple allégorique de Caïdan, ou les personnages naïfs et symboliques de Gracienne Koea, chaque œuvre apporte, à sa manière, sa touche à la construction de ce destin commun. Ou de ce Desti commu (sans « N »), comme l’écrit en lettres d’or  - et non sans une pointe d’humour - le plasticien Marc Musso.

L’exposition a également eu le mérite de rappeler que l’artiste, par son travail, est un observateur ô combien essentiel de toute société. Les trente-deux œuvres présentées tissent entre elles un dialogue, créent des passerelles, se nourrissent les unes des autres. Elles ouvrent des portes, des voies, génèrent de l’émotion, soulèvent des réflexions. Et de ces œuvres émane un univers d’espoir et de paix.

Qui sont-ils ?

Aka, Alexia-L, Aline Mory, Anis Deligny, Ann Ward, Anne Guepy Villelongue, Béatrice Camallonga, Brigitte Lugueux, Caïdan, Fabienne Chardigny, Yann Conny, Dominique Marinet-Carrier, Jean-Michel Duffau, Fabrice Ballay, Jeannette Pulles, Joelle Paulvé, Jean-Pierre Lalubin, Gracienne Koea, Laurence Lagabrielle, Lôter, Marc Musso, Marie M, Mélanie Molina, Nat D, Natho, Nenad Todorovic, Nokuma, Jean-Jacques Poiwi, Soane Takaniu, Sophie Perraud, Stéphane Foucaud, Xavier Berton sont les artistes qui ont accepté de participer à cette double aventure de l’exposition et du livre Destin commun.

Destin commun : le livre

Afin de pérenniser l’événement, l’APA a édité un très bel ouvrage, d’une grande qualité visuelle, qui rassemble tous les travaux présentés. Chaque œuvre est enrichie d’un texte très personnel ou d’un poème écrit par l’artiste lui-même. Cette première édition marque le lancement d’une nouvelle collection : Les artistes témoignent de leur époque. Une exposition associée à un recueil d’art sera ainsi reconduite annuellement sur le même principe, un thème différent, mais toujours imposé. Pour le moment, le prochain sujet n’a pas été arrêté. Seule certitude, les artistes seront au rendez-vous pour nous surprendre par leur talent et leur imagination.

Affaire à suivre. 

Paru dans :

Dans la rubrique
Rencontres
Nombre de vues
2637

 Pour suivre l'actualité, abonnez-vous à notre lettre d'information.

MADE IN

Journal économique de Nouvelle-Calédonie

Bureaux

Immeuble Oceanic
1er étage
3, rue Henri Simonin
Ducos

Courrier

MADE IN
BP 27035
Nouméa Cedex
Nouvelle-Calédonie

Contacts

Tél. : (687) 281 291
 Rédaction
 Publicité

FINC Le magazine Made In est une publication de la Fédération des Industries de Nouvelle-Caledonie -  Voir le site
 Copyright @ FINC - 2007-2018 | Conception et réalisation :  PAO Production