Depuis 2003, le magazine de l'information économique calédonienne
Depuis 2003, le magazine de l'information économique calédonienne
Publié le
17 Aoû. 2010

L’homme de tous les défis

Pour Jean-Louis Chotan, « il faut que ça bouge ! »
Pour Jean-Louis Chotan, « il faut que ça bouge ! »
Photo : Marc Le Chélard

Paru dans :

Dans la rubrique
Rencontres
Nombre de vues
2942
Entreprise(s) citée(s)

Grâce à son parcours technique, Jean-Louis Chotan a pris les commandes de la Provenderie du groupe Saint-Vincent en 2001… Directeur et responsable commercial du Moulin, il officie aussi
comme responsable des pâtes Madonna. Entre autres…

C’est un fait, l’homme aime les challenges. Entré au groupe Saint-Vincent en janvier 1998 comme responsable de la Rizerie, Jean-Louis Chotan a supervisé l’installation de la nouvelle usine avant de passer au Moulin de Saint-Vincent en juillet 2001. Moulin qui n’a d’ailleurs que le nom, puisque le cœur de métier de la société est la fabrication d’aliments pour animaux, de tous types (porc, volaille, crevette, mais aussi caille, autruche, escargot…). « C’est une opportunité qui m’a été offerte de travailler à la Provenderie, grâce notamment à mon parcours technique, mais c’était aussi un défi, car il s’agissait de développer la production », sourit-il. Et pour ce fils d’agriculteur, et ancien marin, « à cœur vaillant, rien d’impossible » ! Particularité de son poste, le responsable de l’usine est aussi en charge de l’aspect commercial. « La société s’adresse en grande majorité aux éleveurs de Calédonie, explique-t-il. Il y a un rapport direct entre ces éleveurs et l’usine, et j’ai donc proposé de prendre en charge la partie commerciale pour favoriser cet échange. » Occasionnant une concentration anormale d’animaux en un même lieu, l’élevage demande en effet un suivi régulier et en premier lieu, de son alimentation. Et parce qu’imaginer une recette ne s’improvise pas, la Provenderie travaille avec le groupe coopératif agricole européen InVivo, « lequel met à notre disposition son service nutrition », ainsi que le précise Jean-Louis Chotan.

Des aliments pour chiens en 2011

Aujourd’hui, le Moulin compte 75 produits finis à son catalogue, mais peut répondre aux besoins les plus divers. « On nous a par exemple déjà demandé des aliments pour flamants roses », indique le gérant qui a contribué au développement de l’entreprise depuis son arrivée. De 8 000 tonnes, la production annuelle est passée aujourd’hui autour de 16 000 tonnes. « Nous avons complètement réorganisé l’usine et regagné peu à peu la confiance des éleveurs. » Pour cela, Jean-Louis Chotan a deux armes : la qualité des produits, « notamment grâce au support technique d’InVivo », et celle du service. « Bien souvent, l’éleveur a besoin d’une réponse immédiate. Or, les élevages les plus éloignés sont à 400 km. Cela demande une gestion rigoureuse au quotidien », confie le responsable qui précise avoir entamé également une démarche environnementale. « Nous avons fait faire un bilan carbone pour savoir où nous nous situons et comment aller de l’avant. » Aujourd’hui, le Moulin a acquis sa vitesse de croisière, mais ce n’est pas pour autant que Jean-Louis Chotan veut se reposer sur ses lauriers. « Nous allons nous lancer dans les aliments pour chiens, explique-t-il. C’est un très gros challenge sur le plan technique, car nous partons de zéro. En matière de système de production, les aliments pour chiens demandent à être cuits. Il a donc fallu investir dans une extrudeuse. Elle est attendue pour le 1er trimestre 2011. »
Varié, le poste de Jean-Louis Chotan l’est pour le moins. « Ce qui me plaît, c’est de pouvoir gérer le Moulin comme une PME. Je suis les investissements, gère les nouveaux projets, m’occupe de la partie commerciale, supervise les achats, etc. » Mais visiblement, ce n’était pas encore assez et le directeur de la Provenderie a accepté de prendre sous sa coupe les pâtes Madonna. Un défi de plus, puisqu’il s’agit aujourd’hui de changer l’outil de production, « à bout de souffle », pour construire une nouvelle usine dans les anciens bâtiments. « J’ai de très bons collaborateurs, sur lesquels je peux me reposer », se défend ce polyvalent qui avoue tout de même superviser également toute la maintenance du groupe…

Charlotte Antoine

Auteur

Rédaction Made In

Rédaction Made In

L'équipe de rédaction Made In est composée d'intervenants ponctuels mais aussi de journalistes présents depuis plusieurs années. Ces derniers ont d'ailleurs leur propres signatures sur les articles qu'ils rédigent.

Paru dans :

Dans la rubrique
Rencontres
Nombre de vues
2942
Entreprise(s) citée(s)

 Pour suivre l'actualité, abonnez-vous à notre lettre d'information.

MADE IN

Journal économique de Nouvelle-Calédonie

Bureaux

Immeuble Oceanic
1er étage
3, rue Henri Simonin
Ducos

Courrier

MADE IN
BP 27035
Nouméa Cedex
Nouvelle-Calédonie

Contacts

Tél. : (687) 281 291
 Rédaction
 Publicité

FINC Le magazine Made In est une publication de la Fédération des Industries de Nouvelle-Caledonie -  Voir le site
 Copyright @ FINC - 2007-2018 | Conception et réalisation :  PAO Production