Depuis 2003, le magazine de l'information économique calédonienne
Depuis 2003, le magazine de l'information économique calédonienne
Publié le
24 Juil. 2011

L’œil aiguisé de David Becker

L’œil aiguisé de David Becker

Paru dans :

Dans la rubrique
Rencontres
Nombre de vues
3287
Entreprise(s) citée(s)

Il est arrivé dans le Pacifique, il y a 30 ans, alors qu’il faisait un tour du monde. Depuis, David Becker n’a plus quitté la région, et il s’est même installé en Nouvelle-Calédonie. Derrière son objectif, le photographe témoigne, avec autant d’humanité, du monde mélanésien que de l’univers industriel. 

David Becker a eu plusieurs vies avant d'embrasser le métier de photographe. Avec un accent américain charmant, il évoque d'abord ses années en Alaska où il a grandi et où il a commencé par pêcher le saumon, avant de devenir pilote. Dans les années 70, il développe une société de création de bijoux qui va employer quelque 150 personnes. Jusqu'au jour où il décide de voguer vers d'autres aventures. Il s'embarque pour un tour du monde sur une vieille goélette, comme second-maître. Direction l'Amérique latine. En passant par le canal de Panama, il achète un voilier et part en solitaire à la découverte des Galapagos, Marquises et Tuamotu, de Tahiti, de la Nouvelle-Zélande, l'Australie, la Nouvelle-Calédonie où il passe une année avant de poursuivre vers le Vanuatu et la Papouasie-Nouvelle-Guinée. 

Une exposition... dans un siècle

Lui qui se dit joliment « citoyen du Pacifique » s'installe sur le Caillou en 1989. Avec son compagnon de route, son appareil-photo – ou plutôt ses dix appareils-photo ! –, il parcourt le Pacifique, attaché à dévoiler la tradition et la culture des peuples de la région par ses clichés. « Je ne fais pas de photographie de presse, de publicité ou de mariage, mais des photos qui portent un projet culturel et qui révèlent la beauté de ce monde, et en particulier celle de la vie des peuples traditionnels, raconte-t-il. Finalement, je me considère plus comme un acteur culturel qu'un photographe. La photographie est pour moi un outil pour évoquer le monde qui nous entoure. » Ses photos artistiques, qui témoignent de la richesse de l'univers mélanésien préservé des travers de la modernité, ont fait l'objet de plus d'une cinquantaine d'expositions dans le Pacifique, mais également aux États-Unis, au Canada, au Mexique, ainsi qu’à Paris au siège de l'Unesco. 

Depuis une douzaine d'années, un projet anime David Becker avec les Archives de Nouvelle-Calédonie : celui de constituer un fonds pour une exposition intitulée « La Nouvelle-Calédonie telle que je l'ai vue, il y a 100 ans ». Une exposition originale, qui sera organisée au Musée de la Ville dans un siècle ! 70 000 photos ont été réalisées, toutes destinées à montrer notre quotidien aux générations futures. Le photographe a ainsi immortalisé les aspects de la vie du territoire qui lui semblaient pertinents. Un devoir de mémoire qui lui tient à cœur. 

Au cœur de son œuvre : l'humain

C'est à cette époque que David Becker croise le chemin de la SLN, mécène du projet. En 2007, il devient le photographe officiel de l'industriel. « J'ai accepté de l'être, car je considère que la SLN  est un élément essentiel dans l'histoire du patrimoine calédonien. Mon travail chez la Vieille Dame a été pour moi une grande découverte. J'avais toujours regardé le monde industriel comme quelque chose de froid et de technique, un monde sans chaleur. Or, je me suis aperçu que c'était tout le contraire. J'ai rencontré un microcosme fondamentalement humain, une famille qui est une illustration parfaite de ce que l'humanité a de meilleur. Des hommes et des femmes qui travaillent harmonieusement dans un but commun. Je me passionne vraiment pour les gens que je rencontre à la SLN, pour cette société qui se modernise au fil du temps ; avec la même intensité que lorsque je vais à la rencontre des peuples traditionnels. » L'œuvre photographique de David Becker parle avant tout de l'humain. Son œil sait capter ce qu'il y a de meilleur en nous. 

Frédérique de Jode

Son souvenir le plus intense à la SLN ?

« La réfection du four Demag 9, en 2008, un exemple parfait de fraternité au sein de la SLN. Chaque personne composait un rouage essentiel de ce chantier impressionnant. J’ai eu beaucoup d’émotions à photographier les différentes phases de l’opération, et surtout les gens qui étaient à pied d’œuvre. » 

Paru dans :

Dans la rubrique
Rencontres
Nombre de vues
3287
Entreprise(s) citée(s)

 Pour suivre l'actualité, abonnez-vous à notre lettre d'information.

MADE IN

Journal économique de Nouvelle-Calédonie

Bureaux

Immeuble Oceanic
1er étage
3, rue Henri Simonin
Ducos

Courrier

MADE IN
BP 27035
Nouméa Cedex
Nouvelle-Calédonie

Contacts

Tél. : (687) 281 291
 Rédaction
 Publicité

FINC Le magazine Made In est une publication de la Fédération des Industries de Nouvelle-Caledonie -  Voir le site
 Copyright @ FINC - 2007-2018 | Conception et réalisation :  PAO Production